Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5056 réponses...

Suivez-nous !

Toutes les citations

Beauté et souffrance

C'est dans les catacombes en nous que se prépare l'avenir. C'est dans le silence, l'obscurité et le froid que mûrit la graine.

Ces deux réalités qu'on ne saurait récuser car chacune à sa manière laboure nos vies : la beauté d'une part, la souffrance de l'autre. L'une ne pouvant jamais faire oublier l'autre.

L'avantage avec Dieu, c'est qu'on n'a pas besoin d'y penser pour qu'il soit là.
 

Georges Haldas, Le Nomade immobile.  Ed. de l'Age d'Homme 2006

 

Confession de foi

Nous ne nous appartenons pas à nous-mêmes.
Nous appartenons à Dieu qui a fait toutes choses et les a déclarées bonnes. Nous n'exploiterons ni ne détruirons cette création. Nous voulons être au service de la création de Dieu.

Nous ne nous appartenons pas à nous-mêmes.
Nous croyons en Jésus-Christ, mort pour nous et pour notre salut. Nous confessons qu'aucune idéologie ou qu'aucun ordre du jour ne contiennent le secret du sens dernier de l'histoire. Nous dépendons en toute chose de notre Rédempteur.

Extrait de la Confession de foi de Debrecen, 1997, Alliance Réformée Mondiale

 

S'approcher de Dieu

« Imaginez que le monde soit un cercle, que le centre soit Dieu, et que les rayons soient les différentes manières de vivre des hommes. Quand ceux qui, désirant approcher Dieu, marchent vers le milieu du cercle, ils se rapprochent les uns des autres en même temps que de Dieu. Plus ils s'approchent de Dieu, plus ils s'approchent les uns des autres. Et plus ils s'approchent les uns des autres, plus ils s'approchent de Dieu»

Dorothée de Gaza, extrait tirés d'Instructions. (Palestine 6e siècle)

Cantique du frère Soleil

Loué sois-tu, Seigneur, avec toutes tes créatures
spécialement messire frère Soleil
par qui tu nous donnes le jour, la lumière
il est beau, rayonnant d'une grande splendeur
et de toi, le Très Haut, il nous offre le symbole.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour soeur Lune et les Etoiles
dans le ciel tu les as formées claires,
précieuses et belles.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Vent,
et pour l'air et pour les nuages
pour l'azur calme et tous les temps
grâce à eux tu maintiens en vie toutes les créatures.

Extraits du Cantique du frère soleil, Saint François d'Assise (Italie, XIIIe siècle)

Une Présence

Je crois en la " présence " même. Une présence entière et imprévue. Comme je ne suis pas délirant, je ne parle que de ce que je vois. Cette croyance qui me tient - et non que " j'ai ", comme on possède un objet ou un livre dans sa bibliothèque - me permet de percevoir des correspondances, des échanges entre un rosier et un visage retourné à la terre, ou entre une phrase écrite dans un livre il y a deux siècles et le sourire surpris d'un passant aujourd'hui... En ce sens, ma foi est de l'ordre de la contemplation : c'est ne pas me remettre d'être sur Terre, c'est être étonné comme un nouveau-né, c'est avoir un appétit immense du " jamais vu " de la vie.

Christian Bobin, auteur de Lumière du monde, Gallimard 2003