Imaginons que vous vous vouliez parler de l'Eglise réformée.Abrupte, parce que vous ne dites pas pourquoi vous posez cette question. C'est un peu comme si un inconnu apparaissait dans votre (grande) maison, vous disait seulement "bonjour" et vous demandait "Où est la sortie?". Vous auriez envie de lui demander comment il est entré, ce qu'il faisait dans cette maison et pourquoi il a envie de sortir si vite: est-ce qu'il ne se sent pas bien chez vous ? a-t-il peur de quelque chose ? veut-il éviter quelque chose ? Bref, vous auriez au moins envie de discuter un peu avant qu'il ne parte... librement !Mais bon. Je réponds quand même:il suffit d'écrire au secrétariat central de votre Eglise cantonale en déclarant que vous ne voulez plus appartenir à celle-ci. C'est tout. Et l'effet est immédiat: votre nom sera rayé du Registre des membres (paroissial ou cantonal selon les Eglises cantonales). Attention: cette réponse est valable pour les Eglises réformées de Vaud, Neuchâtel et Genève. Il faudrait vérifier encore pour les autres (ce que je n'ai pas eu le temps de faire en 3 jours)...-> Imaginons aussi que vous posiez cette question en ayant une petite idée derrière la tête: ne plus payer d'impôt ecclésiastique.- Pour les Eglises réformées de Genève et Neuchâtel,- qui sont séparées de l'Etat- les impôts ecclésiastiques sont de toute façon facultatifs. Vous n'avez donc pas besoin de démissionner pour ne plus les payer... (mais c'est vrai que cela clarifie les choses).- Dans le canton de Vaud, où l'Eglise est reliée à l'Etat, l'impôt ecclésiastique est inclu dans les impôts "civils". Donc, tout le monde le paie quelque soit son(sa) (non-)appartenance religieuse. Pour en savoir plus sur ce point, il faudrait poser la question non pas à l'Eglise, mais à l'Etat du canton de Vaud...">

Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5074 réponses...

Suivez-nous !

Comment démissionner de la religion ?

31.10.2003 Thème : Eglises Bookmark and Share
Réponse de : Michel CornuzMichel Cornuz

Bonjour. Je désire démissionner de la religion. Comment dois-je m'y prendre
?
Bonjour,
votre question est un peu imprécise et abrupte, - si je peux me permettre !...

Imprécise d'abord, parce que vous ne dites pas de quelle "religion" vous parlez:
est-ce le christianisme (mais alors quelle confession: catholique, réformée,
orthodoxe, anglicane, d'une mouvance évangélique...?), ou l'islam, le bouddhisme,...
-> Imaginons que vous vous vouliez parler de l'Eglise réformée.

Abrupte, parce que vous ne dites pas pourquoi vous posez cette question. C'est
un peu comme si un inconnu apparaissait dans votre (grande) maison, vous disait
seulement "bonjour" et vous demandait "Où est la sortie?". Vous auriez envie
de lui demander comment il est entré, ce qu'il faisait dans cette maison et pourquoi
il a envie de sortir si vite: est-ce qu'il ne se sent pas bien chez vous ? a-t-il
peur de quelque chose ? veut-il éviter quelque chose ? Bref, vous auriez au
moins envie de discuter un peu avant qu'il ne parte... librement !

Mais bon. Je réponds quand même:
il suffit d'écrire au secrétariat central de votre Eglise cantonale en déclarant
que vous ne voulez plus appartenir à celle-ci. C'est tout. Et l'effet est immédiat:
votre nom sera rayé du Registre des membres (paroissial ou cantonal selon les
Eglises cantonales).
Attention: cette réponse est valable pour les Eglises réformées de Vaud, Neuchâtel
et Genève. Il faudrait vérifier encore pour les autres (ce que je n'ai pas eu
le temps de faire en 3 jours)...

-> Imaginons aussi que vous posiez cette question en ayant une petite idée derrière
la tête: ne plus payer d'impôt ecclésiastique.

- Pour les Eglises réformées de Genève et Neuchâtel,- qui sont séparées de l'Etat-
les impôts ecclésiastiques sont de toute façon facultatifs. Vous n'avez donc
pas besoin de démissionner pour ne plus les payer... (mais c'est vrai que cela
clarifie les choses).

- Dans le canton de Vaud, où l'Eglise est reliée à l'Etat, l'impôt ecclésiastique
est inclu dans les impôts "civils". Donc, tout le monde le paie quelque soit
son(sa) (non-)appartenance religieuse. Pour en savoir plus sur ce point, il
faudrait poser la question non pas à l'Eglise, mais à l'Etat du canton de Vaud...



Aucun commentaire

  •