Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5074 réponses...

Suivez-nous !

Suis-je obligée de retourner avec mon ancien mari ?

ysabelle 25.01.2008 Thème : Éthique: choix, responsabilité, liberté et morale Bookmark and Share
Réponse de : Georgette GribiGeorgette Gribi

Il y a deux éléments dans votre question : celui de votre séparation, et celui de votre confession. Au sujet du premier, je pense qu'il n'y a qu'une chose à dire : une voix qui vous pousserait à retourner dans une situation qui vous rend malheureuse ne peut pas venir de l'Evangile ! Le Christ est venu pour nous libérer de nos angoisses, de nos culpabilités, de nos terreurs, et non pas pour nous obliger à y revenir. Vous êtes heureuse maintenant, et vous en avez le droit ! Vous et votre premier mari avez peut-être commis des erreurs qui ont amené cette séparation... comme nous commettons tous des erreurs, sur toutes sortes de questions. Le Christ nous demande de reconnaître nos erreurs, oui, mais nous offre ensuite la possibilité de recommencer à zéro, de revivre, de retrouver la joie et le bonheur. La plus belle union à laquelle j'aie jamais assisté a été celle d'un homme et d'une femme divorcés tous les deux, qui ont dit "oui" à ce renouveau de vie, qui se sont placés devant le pardon de Dieu, et qui ont décidé de prendre au sérieux, comme jamais je ne l'avais entendu auparavant, cette possibilité de recommencer sa vie que le Christ a ouverte pour nous. Vous ne commettez aucun adultère, vous avez seulement pris votre souffrance au sérieux en choisissant de quitter une situation qui vous rendait malheureuse, et vous retrouvez maintenant du bonheur... il n'y a aucun péché là-dedans !

Peut-être que l'Eglise catholique a plus de mal que les protestants à intégrer cette idée-là - et c'est là le deuxième élément de votre question. Il y a toutes sortes de raisons à cela, et ce n'est pas le lieu d'entrer là-dedans ni de juger qui que ce soit. Ce dont je suis certaine, c'est qu'il y a des prêtres capables d'entendre la souffrance et l'angoisse qui est la vôtre, et de vous aider à vous en débarasser. Ainsi, ce n'est peut-être pas nécessaire de quitter votre Eglise - mais seulement de trouver les bonnes personnes qui pourront vous écouter vraiment, et vous aider à poursuivre votre chemin. Mais pour moi, je le répète, une voix qui vous pousserait à revenir dans une situation qui vous rend malheureuse, qu'elle vienne de n'importe quelle Eglise, ne vient pas de l'Evangile ! Restez donc vigilante à cela, plutôt qu'à l'une ou l'autre confession.

 



Aucun commentaire

  •