Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5071 réponses...

Suivez-nous !

Pourquoi condamner le veau d'or et proposer un serpent d'airain ?

Amertume 12.03.2008 Thème : Bible: ce que disent les textes Bookmark and Share
Réponse de : Georgette GribiGeorgette Gribi

Il y a une grosse différence entre le veau d'or et le serpent d'airain, c'est que l'un - le veau d'or - a été réalisé par le peuple, sans l'approbation de Dieu, et dans le but de remplacer Dieu, alors que l'autre - le serpent d'airain - a été donné par Dieu à Moïse pour protéger le peuple du châtiment des serpents. Les deux n'ont donc pas du tout la même fonction : le veau d'or est un Dieu à la place de Dieu, alors que le serpent d'airain est la la réponse de Dieu à la prière de repentance du peuple, qui réalise qu'il a commis une erreur en critiquant Moïse, et en s'attirant ainsi l'attaque des serpents.

Votre question met le doigt sur quelque chose d'important : si la Bible, et en particulier les lois de l'Ancien Testament, met en garde contre les représentations de Dieu, contre les objets sacrés, ce n'est pas tant à cause des objets eux-mêmes. Certains objets peuvent être très beaux et très porteurs pour notre foi. Le problème n'est pas l'objet, mais ce qu'on en fait. Tant qu'un objet n'est qu'un moyen qui permet de mieux comprendre qui est Dieu, qui aide à la prière, qui rappelle quelque chose que Dieu a fait pour nous, il n'y a aucune raison de le mettre de côté. Là où il y a un risque de dérapage, c'est quand l'objet se met à remplacer Dieu, quand l'objet est vénéré à la place de Dieu, et nous coupe ainsi de la relation avec Dieu. Si ce n'est absolument pas le cas avec le serpent d'airain, qui est au contraire un moyen de salut offert par Dieu lui-même, c'est par contre le cas avec le veau d'or, qui est adoré comme Dieu.



Commentaires

  • BurkiP21.10.2008
    Il est question de "veau d'or" par deux fois dans l'AT. La première en Ex 32,4 et en 2 R 12,28. Dans les deux cas, je ne crois pas qu'ils soient présentés comme des idoles à adorer. Dans le Moyen-Orient ancien - et donc dans le judaïsme de l'époque - le veau d'or était présenté comme le piédestal de la divinité, en l'occurrence YHWH. Et si Moïse a fait détruire le premier, c'est uniquement parce qu'il craignait qu'une confusion puisse se faire. Dans le cas de Jéroboam, c'est clairement la représentation de YHWH.