Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5072 réponses...

Suivez-nous !

sur terre ou ciel ?

aonwa 14.03.2019 Thème : Vie, mort et après Bookmark and Share
Réponse de : Didier HalterDidier Halter

Cher correspondant,

Pour tout dire, je n’ai aucune certitude à ce sujet. Les textes bibliques, et à leur suite les théologiens chrétiens, contiennent en effet des indications qui vont dans les deux sens. D’une part, on trouve des textes qui situent le « paradis » (que les textes bibliques du Nouveau Testament désignent le plus souvent comme le « Royaume » ou le « royaume de Dieu » ou encore « le Royaume des cieux ») dans un accomplissement de l’histoire à la fin des temps. C’est donc dans notre monde (sur terre pour reprendre votre question) qu’il est situé. Le chapitre 21 du livre de l’Apocalypse en est un exemple des plus connus. C’est ce que l’on appelle la compréhension temporelle du paradis. D’autre part, certains textes laissent entendre que ce paradis se situent dans un univers parallèle au nôtre (au « ciel » pour reprendre votre question). On trouve cette manière de voir dans la parabole du riche et du pauvre Lazare (Luc 16, 20-31). C’est ce que l’on appelle la compréhension spatiale du paradis.

Toutes les réflexions chrétiennes à travers les siècles prennent soit partie pour l’un ou l’autre des options (temporelle ou spatiale), soit tentent de concilier les deux dans une synthèse souvent improbable.

Pour ma part, je ne cherche ni l’un, ni l’autre. Je pars du constat que ces deux approches sont toutes les deux des métaphores pour parler d’une réalité qui de toute façon nous dépasse ! Comment décrire avec des mots humains une réalité par définition surhumaine ? Cela ne m’étonne donc pas que les auteurs bibliques explorent les deux manières de parler du paradis. Le fait que la Bible contienne les deux langages (le temporel et le spatial) est aussi là pour nous rappeler les limites de nos spéculations humaines. D’autre part, cela vient aussi nous redire que pour les textes bibliques, l’essentiel ne tient pas dans la description des réalités surhumaines, mais dans l’espérance que la mort n’est pas la fin de la vie et que Dieu prend soin des siens, même au-delà de la mort. La question que nous posent les textes bibliques n’est pas : comment sera le paradis ? mais bel et bien, comment vas-tu te comporter en attendant le paradis promis ?



Aucun commentaire

  •