Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5074 réponses...

Suivez-nous !

Comment a-t-on choisi les textes qui figurent dans la Bible ?

07.11.2003 Thème : Bible: ce que disent les textes Bookmark and Share
Réponse de : Georgette GribiGeorgette Gribi

Bonjour,

Questions qui me turlupinent depuis longtemps:

Est-ce que tous les textes de la Bible telle qu'elle se présente actuellement
ont leur raison d'être parmi les autres? Comment en est-on arrivé à choisir
d'insérer certains écrits et pas d'autres? Par exemple, j'ai entendu parler
de l'évangile de Thomas, celui de Marie. Il y a encore d'autres textes. En effet,
participant dans une communauté réformée, quelle fut ma surprise en ouvrant
une Bible TOB (traduction oecuménique)! Qui a choisi à la base ? sur quels critères ?
Comment savoir si un ecrit (ex, evangile de Thomas ou autre) est "Parole de Dieu"
ou non? J'avoue que cela me déstabilise.

Merci d'avance pour vos réponses!

Sam
La Bible est faite de deux collections de livres, l'Ancien et le Nouveau Testament.
Ces deux collections ont été "canonisées", c'est-à-dire qu'on a décidé, à un
moment dans l'histoire, de les considérer comme les collections de référence
pour les croyants. Mais vous aimeriez bien savoir qui a décidé cela, quand et pourquoi
?

L'Ancien Testament est le "canon" (= collection de référence) des Juifs. Ce
sont des savants juifs qui, à partir du premier siècle avant J.-C., ont commencé
à rassembler les écrits considérés comme les plus importants pour la foi juive
en une collection de livres qu'on a déclarés "saints".

Après le venue de Jésus, au premier siècle après J.-C., les tout premiers chrétiens
étaient d'abord des Juifs, qui se référaient donc à l'Ancien Testament comme
livre saint : voilà pourquoi l'on a, encore aujourd'hui, un Ancien Testament
dans nos Bibles. Les histoires qui concernaient Jésus se sont d'abord transmises
oralement. Mais, après un siècle, les témoins qui avaient connus Jésus sont
morts, et le "mouvement chrétien" s'est répandu hors du monde juif. Il a alors
fallu mettre par écrit ce qu'on disait de Jésus : ce sont les premières lettres
de Paul, puis les Evangiles. Entre le 2ème et le 4ème siècle environ, les responsables
des Eglises, confrontés à une profusion d'écrits divers, ont été obligés de
se mettre d'accord sur une seule collection, le Nouveau Testament.

Leurs critères : il fallait que les textes proviennent des disciples de Jésus,
ou d'un milieu proche; que l'autorité de ces textes soit reconnue par toutes
les Eglises; que les textes soient orthodoxes, c'est-à-dire que leur enseignement
corresponde à celui de l'Eglise. C'est sur la base de ces critères que certains
textes, comme l'Evangile de Thomas dont vous parlez, ont été écartés du canon,
ou au contraire conservés.

Votre toute dernière remarque : comment savoir si un écrit est "Parole de Dieu",
met le doigt sur un problème : puisque les textes bibliques ont été choisis
au cours du processus historique que je viens de décrire, en quoi sont-ils plus
porteurs de la Parole de Dieu que d'autres textes ? Pour moi, tout texte peut devenir,
à un moment de ma vie, Parole de Dieu : un poème qui me touche, une lettre d'un
ami... Mais comme chrétiens, nous ne vivons pas seuls, et l'on ne peut pas canoniser
tous les poèmes que tous les chrétiens du monde ont reçus une fois comme Parole
! Il faut à un moment choisir une liste de textes que l'on reconnaît tous comme
particulièrement aptes à transmettre la foi que nous portons en nous. C'est
cela, la fonction du canon : c'est offrir aux chrétiens une sorte de "zone limite"
à l'intérieur de laquelle l'on essaie de parler plus ou moins de la même chose,
du même Dieu, de la même foi. Ce canon, pour moi, est Parole de Dieu dans le
sens où il nous réunit comme Eglise sur un terrain commun : les mêmes textes de
référence. A partir de là, rien ne vous empêche de trouver dans l'Evangile de
Thomas une parole qui vous touche et qui devienne, pour vous, Parole de Dieu.



Aucun commentaire

  •