Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5074 réponses...

Suivez-nous !

Une approche de la rencontre de Jésus avec Nicodème?

bodol 14.10.2008 Thème : Bible: ce que disent les textes Bookmark and Share
Réponse de : Michel CornuzMichel Cornuz

Bonjour,

Je suis tout à fait d'accord avec vous sur le fait que ce texte de l'entretien de Jésus avec Nicodème (Jean 3) est d'un très grand souffle poétique et spirituel. Dans cet entretien, Jésus parle à Nicodème de "nouvelle naissance" ou de "naissance d'en haut". En grec en effet, le terme peut désigner ces deux aspects, et c'est dommage que cette polysémie se perde en traduction. Il me semble qu'il faut garder les deux dimensions, car la "nouvelle naissance" dont parle Jésus est bien une "naissance d'en haut" qui n'est pas du ressort de nos forces humaines, mais qui vient de Dieu. Il est dommage aussi qu'on enferme ces propos soit dans un schéma de conversion "revivaliste" (cette fameuse "nouvelle naissance" qui serait une conversion brusque, émotionnelle et datable, avec la tragique séparation quasi sectaire entre ceux qui sont re-nés, et ceux qui n'ont pas vécu ce type de conversion spectaculaire) ou soit dans un schéma par trop "ecclésiatique institutionnel" en évoquant tout de suite le baptême.

Il me semble intéressant de voir à qui Jésus s'adresse dans ce récit: C'est à un homme "en recherche" dirions-nous aujourd'hui, un religieux cultivé qui est ouvert à l'enseignement de Jésus, un pharisien sympathisant, un homme donc qui va jusqu'au bout de l'humain dans ce qu'il a de meilleur...Et c'est cet homme-là que Jésus  invite à une transformation spirituelle, non pas en "faisant" encore quelque chose de plus (on peut imaginer que c'est un homme accompli), mais au contraire en se recevant de Dieu. Cette nouvelle naissance est donc bien naissance d'en haut: elle consiste en un lâcher prise fondamental pour fonder son origine en Dieu!  Cette naissance d'en haut ainsi conçue, me semble assez proche de l'expérience de "justification" de l'existence non par l'accomplissement de la loi mais en se confiant en la pure grâce de Dieu, thème que nous rencontrons chez Paul. Trouver son origine en Dieu et non en soi-même, voilà qui est libérateur! Notre vie entre alors dans la liberté du Souffle Créateur ! Et là vous avez raison de souligner qu'en grec vent/souffle/esprist sont le même mot : pneuma...Un souffle qui bouscule et ne peut être enfermé par aucune Institution, aucun dogme, aucune morale... Dommage donc d'utiliser ce texte pour enfermer les croyants dans un carcan spirituel!



Commentaires

  • bodol14.10.2008
    Merci bcp;