Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5074 réponses...

Suivez-nous !

Je n'arrive pas à m'accepter comme je suis

matt 20.10.2010 Thème : Vie affective: les relations humaines Bookmark and Share
Réponse de : Michel CornuzMichel Cornuz

Bonjour,

Je peux comprendre ce sentiment de vertige et d'abîme quand on se regarde sans complaisance. Cette découverte de notre égoïsme fondamentale est douloureuse et peut nous jeter à terre... C'est alors qu'on doute de soi et des autres qu'il faut résolument détourner son regard de soi-même, car une introspection trop poussée peut aussi être une forme de complaisance et parfois ce dégoût de soi vient d'une comparaison avec l'image idéale que l'on a de soi et qui peut être au-dessus de nos forces et possibilités! Détourner ses regards de soi pour se tourner entièrement vers Dieu, ce Dieu d'Amour qui est Accueil Inconditionnel et qui vous accepte comme vous êtes, même si vous avez tant de peine à vous accepter.

 C'est cet Amour qui nous précède, qui n'exige aucune condition, qui nous est simplement offert (ce qu'en terme théologique , nous appelons la justification par la grâce de Dieu) qui peut seul nous conduire à être plus indulgent avec nous, à nous estimer et à nous aimer comme Dieu nous aide. C'est cette force de l'Amour immérité  reçu dans la confiance qui peut alors transformer notre vie et nous conduire sur le chemin de la sanctification, pour reprendre un autre terme traditionnel. N'oubliez pas que Dieu ne rejette jamais un coeur brisé (cf. Psaume 51).

Une prière très belle dit cette possible réconciliation avec soi-même quand on se tourne vers l'Amour de Dieu qui toujours nous précède: Je vous la laisse pour que vous puissiez la faire vôtre:

 

Seigneur, réconcilie-moi avec moi-même.

Comment pourrais-je rencontrer et aimer les autres

Si je ne me rencontre plus et ne m’aime plus ?

Seigneur, toi qui m’aimes tel que je suis, et non tel que je me rêve,

Aide-moi à accepter ma condition d’homme ou de femme limité, mais appelé à

 se dépasser.

Apprends-moi à vivre avec mes ombres et mes lumières,

Mes douceurs et mes colères, mes rires et mes larmes, mon passé et mon présent.

Donne-moi de m’accueillir comme tu m’accueilles,

De m’aimer comme tu m’aimes.

Délivre-moi de la perfection que je veux me donner, ouvre-moi à la sainteté que tu veux m’accorder.

Epargne-moi les remords de Judas rentrant en lui-même pour n’en plus sortir.

Accorde-moi le repentir de Pierre rencontrant le silence de ton regard plein de tendresse et de pitié.

Et si je dois pleurer, que ce ne soit pas sur moi-même, mais sur ton amour offensé.

Seigneur, tu connais le désespoir qui ronge mon cœur ;

le dégoût de moi-même, je le projette sans cesse sur les autres !

Que ta tendresse me fasse exister à mes propres yeux !

Je voudrais tellement déverrouiller la porte de ma prison dont je serre moi-même la clef.

Donne-moi de sortir de moi-même

Dis-moi que tout est possible à celui qui croit

Dis-moi que je peux encore guérir dans la lumière de ton regard et de ta parole.

 

Michel Hubaut

 



Aucun commentaire

  •