Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5069 réponses...

Suivez-nous !

Sommes-nous responsables de notre inconscient?

Pascale 24.06.2012 Thème : Théologie et Philosophie Bookmark and Share
Réponse de : Michel CornuzMichel Cornuz

Bonjour,

La découverte de l'inconscient a bouleversé nos catégories religieuses et morales. En effet, auparavant, on imaginait un être humain totalement transparent à lui-même, qui faisait tous ses choix de manière libre et consciente (impliquant un jugement de valeur et une culpabilisation en cas de "choix mauvais".

Maintenant, nous découvrons que tout est plus complexe, que nous ne sommes pas transparents à nous-mêmes, et qu'il y a même des contradictions en nous entre nos actes et notre volonté profonde (à remarquer que cela ne date pas de Freud! Paul disait déjà en Romains 7 qu'il faisait ce qu'il ne voulait pas et ne faisait pas ce qu'il voulait....). L'idée de responsabilité est double. D'abord, nous ne pouvons être responsables que de ce que nous décidons de manière volontaire, or bien souvent notre inconscient "décide pour nous" et nous en sommes le jouet, dans ce sens, une "responsabilité" culpabilisante ne saurait nous aider.

Mais l'Evangile nous invite à plus de liberté, y compris par rapport à ce qui en nous nous tourmente (on peut ainsi lire de manière symbolique les récits d'exorcisme dans les évangiles). Il y a donc bien là une responsabilité pour effectuer un travail de "prise de conscience" afin que nous soyons plus libres dans nos pensées et nos actes. Certaines méthodes, comme l'évangélisation des profondeurs, peuvent être une aide pour ces prises de conscience, qui ne sont pas toujours faciles, et qui peuvent aussi remettre en question certaines "formulations" ou "images" de notre croyance (Dieu Père Tout-Puissant, par exemple...). La prière contemplative peut aussi permettre à la Lumière du Christ de pénétrer nos zones d'ombre et nos zones inconscientes. En ce sens, il y a donc une certaine "responsabilié" pour travailler à plus de "conscience" dans tous les domaines de nos vies.


Aucun commentaire

  •