Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5074 réponses...

Suivez-nous !

Quel consolation tirer de « Nul ne vient au père que par moi » ?

rape 14.08.2012 Thème : Bookmark and Share
Réponse de : Jean-Denis KraegeJean-Denis Kraege

Je ne pense pas que ces circonstances tragiques que vous évoquez changent en quoi que ce soit la réponse que je vous ai donnée. Par contre je profite de ce message pour répondre à la seconde partie d'une question que vous m'avez posée par ailleurs sur Jean 14 et ce que peut signifier pour ces mêmes parents l'affirmation de Jésus « Nul ne vient au Père que par moi ».
Jésus affirme être le chemin de la vraie vie (6a). Cette vraie vie consiste à connaître Dieu en Jésus (7a). Connaître Dieu, c'est vivre en plénitude dès maintenant mais aussi sur un autre plan de l'être,à la lumière d'un autre soleil (7b). Jésus insiste dans cette phrase (6b) sur le fait que le chemin qu'il offre est exclusif de tout autre chemin. Jean est ici polémique à l'égard du judaïsme, mais probablement aussi des religions de salut qui pullulaient et surgissaient constamment dans le monde antique. Cela ne concerne pas directement cette famille en deuil.
Par contre, la question qui surgit est celle de savoir s'il faut avoir connu le père au travers de Jésus pour pouvoir avoir accès à sa maison (2) ou si ce que Jésus a offert l'a été pour tous les humains et que le fait de le connaître permet simplement de mieux vivre sa vie présente toujours bornée par la réalité de la mort. En d'autres termes, le fils de cette famille va-t-il au père seulement s'il était chrétien ou y va-t-il de toute manière, l'important étant actuellement que ses parents le sachent en connaissant ce que Jésus est venu nous révéler de la part du père ? Je ne pense pas qu'on puisse décider entre ces deux interprétations. Finalement faut-il vraiment les opposer ? Pouvons-nous vraiment savoir quelque chose à ce sujet ? La révélation en Jésus n'est-elle pas justement floue à ce propos de sorte que nous ne pouvons jamais que remettre entre les mains du père qui est l'être libre et bon par excellence le sort de ceux qui nous ont quittés comme notre propre sort ? Je crois que telle est la bonne solution.



Aucun commentaire

  •