Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5070 réponses...

Suivez-nous !

Comment faire pour aller mieux ?

Buch 14.05.2013 Thème : Foi: que croire et comment ? Bookmark and Share
Réponse de : Roland BenzRoland Benz

Votre question est essentielle. Elle témoigne d’une recherche que je vous invite à poursuivre étant persuadé que vous trouverez une réponse. « qui cherche trouve » a dit Jésus. La première chose à comprendre est que la foi, pour ce qui concerne justement la foi chrétienne, n’est pas une sorte de naïveté ou une confiance vague, ou une sorte de trait de caractère que l’on a ou que l’on n’a pas. La foi est la foi en Dieu ; Dieu tel qu’il s’est révélé en Jésus-Christ, et dans la Bible. Dans l’Evangile de Jean au ch 14, v.1, Jésus dit aux disciples inquiets : « Croyez en Dieu et croyez en moi ». Croyez ou ayez confiance, la foi est une confiance en Dieu, celui que nous révèle le Christ.

L’apôtre Paul dit dans sa lettre aux Romains au ch. 10 v. 17 : « … la foi vient de ce qu'on entend, de ce qu'on entend de la parole du Christ. ». La foi vient à l’écoute de la Parole de Dieu telle que nous la lisons dans la Bible. Je suis appelé à faire confiance à la promesse de Jésus, qui me dit par exemple : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole et croit en celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle ». (Jean ch 5 v 24). Prier, parler à Dieu, est norte réponse à cette promesse.

 

J’aime beaucoup ce récit de l’Evangile de Marc (ch. 9 v. 14 à 27) où un père amène son enfant malade à Jésus pour qu’il le guérisse. Il dit à Jésus : « … aie pitié de nous et viens à notre secours, si tu peux ! » Jésus répliqua : « Si tu peux, dis-tu. Mais, tout est possible pour celui qui croit. » Aussitôt, le père de l'enfant s'écria : « Je crois, aide-moi, car j'ai de la peine à croire ! » On peut aussi traduire : « viens au secours de ma non-foi ». Et Jésus intervient en faveur de cet enfant en lui prenant la main et le faisant lever. Il n’a pas exigé une foi sans faille, mais il a entendu la parole, le cri authentique de cet homme qui s’ouvre à Jésus et demande son secours. A cette prière Dieu répond souvent par le signe d’une paix intérieure que nous communique son Esprit Saint. Je découvre alors que je suis aimé de Dieu sans condition, que je suis son enfant. « … vous n'avez pas reçu un esprit qui vous rende esclaves et vous ramène à la peur, mais un Esprit qui fait de vous des fils adoptifs et par lequel nous crions : Abba, Père. 16Cet Esprit lui-même atteste à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. » (Romains ch 8 v 14 à 16)

Vous demandez à Dieu d’aller mieux. Que signifie ce « aller mieux » ? autrement dit, quelle est l’insatisfaction, le malaise, la dépendance ou la souffrance qui se dit avec ces mots « aller mieux » et que vous aimeriez pouvoir déposer pour en être dégagé ? Pour cela, il serait important de pouvoir rencontrer une personne qui puisse vous écouter et vous apporter une aide en vous respectant. 



Aucun commentaire

  •