Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5075 réponses...

Suivez-nous !

Quelques exemples de prières

alain deniel 16.12.2013 Thème : Spiritualité et prière Bookmark and Share
Réponse de : Matthias WirzMatthias Wirz

Bonjour,
Pour prier, vous pouvez suivre les quelques exemples que je vous donne ici, ou celles que vous trouverez ailleurs, mais vous pouvez aussi vous fier aux intuitions de votre cœur. La prière en effet, n’est autre qu’un dialogue intime entre Dieu et vous. Vous êtes donc libre de lui dire que ce votre cœur vous amène à dire. Mais le fait de reprendre des prières déjà écrites peut être un bon moyen de mettre de l’ordre dans votre prière et de vous sentir en communion avec d’autres personnes qui prient ou ont prié avec les mêmes textes.

La prière chrétienne la plus traditionnelle est celle que Jésus a enseigné à ses disciples, le « Notre Père » :

Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour, pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés, et ne nous soumets pas à la tentation mais délivre-nous du mal. Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire pour les siècles des siècles. Amen.

Vous pouvez aussi reprendre d’autres prières dans la Bible, notamment dans le livre des Psaumes : ce sont toutes des prières. Voici l’exemple du Ps 63 :

Dieu, c’est toi mon Dieu! Dès l’aube je te désire; mon âme a soif de toi; ma chair t’espère, dans une terre desséchée, épuisée, sans eau. J’étais ainsi quand je t’ai vu dans le sanctuaire en contemplant ta force et ta gloire. Oui, ta fidélité vaut mieux que la vie, mes lèvres te célébreront. Ainsi, je te bénirai ma vie durant, et à ton nom, je lèverai les mains. La joie aux lèvres, ma bouche chantera louanges. Quand sur mon lit je pense à toi, je passe des heures à te prier. Car tu as été mon aide, à l’ombre de tes ailes j’ai crié de joie. Je m’attache à toi de toute mon âme, et ta droite me soutient.

Dans certaines traditions, la répétition à l’infini de quelques mots adressés au Seigneur permet d’assimiler sa présence, qui nous devient naturelle comme notre propre respiration. La « prière du cœur » orthodoxe par exemple emploie ces mots :

Seigneur Jésus Christ, Fils du Dieu vivant, prends pitié de moi !

Mais vous pouvez aussi choisir d’autres formulations, comme celle-ci :

Nous t’aimons, Seigneur Dieu, et nous nous abandonnons à toi, car tu es notre Père, en Jésus Christ, notre unique Seigneur.

Et puisqu’on ne vit jamais absolument seul, on peut aussi se souvenir des autres, lorsqu’on prie. Cela s’appelle la prière d’intercession et peut prendre la forme suivante :

Pour le peuple d’Israël, qui attend la venue du Messie promis, le fils de David: Seigneur, nous te prions.
Pour les amants qui attendent le retour de la personne qu’ils aiment et qui ne revient plus: Seigneur, nous te prions.
Pour les parents qui attendent le retour du fils disparu ou qui a fui la maison: Seigneur, nous te prions.
Pour les déportés, les exilés, les émigrés qui désirent retourner dans leur terre, à la maison: Seigneur, nous te prions.
Pour les malades du corps ou de l’esprit qui attendent une guérison qui tarde à venir: Seigneur, nous te prions.
Pour ceux qui n’attendent plus rien et qui ne savent pas qu’il y a un Sauveur: Seigneur, nous te prions.

Ou encore, nous pouvons faire nôtre une des prières suivantes, écrites par un des hommes qui inspiré le plus de personnes à la prière au siècle dernier :

Jésus le Ressuscité, si en nous tous il y a des blessures, il y a surtout le miracle de ta mystérieuse présence. Ainsi, allégés ou même libérés, nous cheminons avec toi, le Christ, allant de découverte en découverte !

***

Toi le Christ, Sauveur de toute vie, tu viens à nous toujours. T’accueillir dans la paix des nuits, dans le silence des jours, dans la beauté de la création, comme aux heures de grands combats intérieurs, t’accueillir c’est savoir que tu seras avec nous en toute situation, toujours.



Aucun commentaire

  •