Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5070 réponses...

Suivez-nous !

Y a-t-il un «horaire» de prière quotidien pour les chrétiens?

pascal charles 28.11.2015 Thème : Spiritualité et prière Bookmark and Share
Réponse de : Matthias WirzMatthias Wirz

Si l’on en croit l’apôtre Paul, la prière ne peut pas se réduire à quelques moments dans la journée : Il écrit en effet aux chrétiens de Thessalonique : « Priez sans cesse » (1Th 5,17).
Mais comment pratiquer cette prière continue et permanente ? En ayant la certitude que la prière ne se cantonne pas aux moments où l’on se met à part pour louer Dieu ou intercéder auprès de lui : car tout acte de la vie du croyant peut devenir priant. Luther disait à ce propos : « Le chrétien doit prier comme le cordonnier faire des chaussures et le tailleur des costumes ; la prière est le métier du chrétien. »
Mais il y a bien entendu des moments spécifiques que le chrétien peut établir pour entrer en dialogue plus ponctuellement avec Dieu. Les Églises chrétiennes ont toujours considéré qu’un moment privilégié pour la prière devait être le dimanche matin, jour qui commémore chaque semaine la résurrection du Seigneur. Mais d’autres temps ont aussi été aménagés, sans pour autant qu’ils assument une forme obligatoire. Les moines catholiques prient traditionnellement sept fois par jour ; d’autres chrétiens ne marquent que trois moments de prière (matin, midi et soir) dans la journée.
Il peut en ce sens être bon de se fixer à soi-même un temps fixe pour la prière quotidienne, pour renouveler chaque jour son intimité avec le Seigneur et raviver la foi. L’important alors est de se tenir à ce rythme librement établi, pour exprimer sa fidélité de croyant.
Ce qui est essentiel à savoir est que Dieu le premier nous parle, et que la prière pour nous est donc d’abord écoute. Lorsque nous entrons dans le dialogue, notre prière est avant tout une réponse libre.
Les indications que Jésus a données sur la prière sont sommaires. Il préconise d’abord la discrétion (se retirer « dans la chambre la plus retirée » et « adresser sa prière au Père qui est là dans le secret » : Mt 6,6) ; puis la sobriété (ne pas rabâcher en s’imaginant « que c'est à force de paroles qu'on se fera exaucer » : Mt 6,7).
Faute de donner un horaire pour la prière, Jésus en propose un schéma essentiel : le « Notre Père » (Mt 6,9-13). Cette prière est d’une grande simplicité, mais il y faut bien toute une vie de pratique pour pénétrer ce que ces mots signifient.



Aucun commentaire

  •