Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5066 réponses...

Suivez-nous !

La Septante, traduction antique de l'AT en grec

Pinto 17.10.2017 Thème : Bible: ce que disent les textes Bookmark and Share
Réponse de : Didier HalterDidier Halter

Bonjour,

Je suis impressionné devant l’étendu de votre travail sur les textes bibliques. Il est vrai qu’un accès aux textes dans leur langue d’origine constitue toujours un plus pour leur compréhension fine. La lecture de l’Ancien Testament dans la version grecque dite de la Septante permet ainsi une meilleure compréhension du Nouveau Testament, mais aussi de l’Ancien bien sûr.

La Septuaginta Rahlfs-Hanhart est une édition scientifique de référence et comprend, en tant que telle, un apparat critique important. D’autant plus important que pour certains livres (comme celui d’Esther par exemple), il existe véritablement deux versions très distinctes du texte en grec.

Les différences entre le texte hébreu et le texte grec varient aussi d’un livre à l’autre. Si elles s’avèrent plus ténues pour les livres du Pentateuque (dont il semble que le texte hébreu soit déjà relativement stabilisé au moment de sa traduction en grec), elles s’accroissent pour les livres prophétiques (surtout pour les livres tardifs) et deviennent souvent très importantes pour les autres écrits (dont la rédaction finale est parfois contemporaine de la traduction de la Septante). Bref, c’est à un nouvel univers linguistique, et donc culturel, auquel il faut vous attendre.

La Septante a, de tout temps, joué un rôle plus important dans la tradition catholique que dans celle luthéro-réformée, tant sur le plan de la recherche que sur celle de la liturgie. Pour les luthéro-réformés, la Septante est généralement considérée comme une version seconde, voire même secondaire par rapport à la Biblia Hebraica. La recherche contemporaine revoit cette position et considère souvent que l’étude de la Septante permet parfois d’accéder à une version hébraïque des textes bibliques plus ancienne que celles des manuscrits hébreux les plus anciens. Jusqu’à présent cependant, je ne vois pas que la recherche sur la Septante ait un impact sur la vie des Eglises luthéro-réformées.



Aucun commentaire

  •