Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5071 réponses...

Suivez-nous !

Peut-on dire que dans une religion, rien n'est faux ?

14.10.2003 Thème : Foi: que croire et comment ? Bookmark and Share
Réponse de : Georgette GribiGeorgette Gribi
La question que vous posez soulève le problème de la vérité. Pour moi, il y
a plusieurs niveaux de vérité.
Dans une religion, on se situe au niveau des croyances, de la foi : je crois
que Dieu existe, je crois dans le message de l'Evangile - croire, ici, signifie
que j'ai confiance, que ce message m'aide à vivre.

Mais il y a aussi le niveau de la vérité scientifique : il est prouvé, par une
méthode scientifique, que telle affirmation est juste ou fausse. C'est un autre
niveau, qui ne se situe pas du tout au niveau de la foi, mais qui est devenu
le niveau de référence pour notre civilisation occidentale. Dès lors, il devient difficile
de croire en une vérité qui n'est pas scientifiquement prouvée.

Or, il est bien évident que toute croyance religieuse sort complètement du domaine
scientifiquement prouvable. On ne peut prouver aucune affirmation de foi, comme
on ne peut pas prouver qu'on a confiance en son enfant, ou qu'on aime passionnément
son amant(e).Il s'agit de quelque chose d'un autre ordre, que je ne peux que vivre
au plus profond de moi-même, dont je peux essayer de témoigner aux gens qui
m'entourent. Une affirmation de foi n'atteint non pas mon cerveau, mais mes
"tripes" : c'est dans mon être le plus intime que cela se passe, entre Dieu et
moi, entre le Christ et moi.

Dans ce sens, cela ne peut être faux car c'est ce que je vis au plus profond
de moi, et personne n'a le droit de le remettre en question, comme personne
n'a le droit de dire que je n'aime pas mon mari autant que je le dis.

Cela dit, il peut y avoir des choses qu'une religion affirme qui touchent le
domaine scientifique, ou la vie sociale, ou le droit, ou l'histoire, et qui
entrent en conflit avec un autre niveau de vérité : là, je pense qu'il peut
y avoir des choses qui sont dites et qui sont fausses : les Eglises se sont longemps
opposées à Galilée, alors que ce dernier avait en fait raison.

Je répondrais donc à la fois oui et non : non, on ne peut pas dire que dans
une religion, rien n'est faux: car une religion peut, à un certain moment, se
tromper sur une affirmation qu'elle proclame à un niveau de vérité qui n'a rien
de religieux; mais en même temps, sur le plan du religieux, compris comme ce qui
relève de la foi, de l'être profond d'une personne, on n'a pas le droit, je
pense, de dire que cette personne se trompe lorsqu'elle affirme ce qu'elle croit.



Aucun commentaire

  •