Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5056 réponses...

Suivez-nous !

Dois-je me présenter à Dieu avec toutes mes faiblesses et mes fautes?

mehdy 30.05.2016 Thème : Foi: que croire et comment ? Bookmark and Share
Réponse de : Matthias WirzMatthias Wirz

Oui, vous pouvez vous présenter devant Dieu quel que soit votre passé et quel que soit le regard que vous portez sur votre personne. Dieu ne nous pose aucune condition pour nous accueillir. Au contraire, il accueille chacun quel qu’il soit.

Jésus, qui est venu dans le monde pour nous faire le récit humain de Dieu n’a-t-il pas affirmé : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs » (Mc 2,17) ?

C’est donc précisément pour ceux qui ne se sentent pas à la hauteur de rencontrer Dieu que Jésus est venu. Et c’est même ceux-là que Dieu appelle en premier lieu, car ce sont eux qui ont le plus besoin de lui. Aucune purification préalable n’est donc nécessaire pour se présenter à Dieu. La prière n’exige pas de nous que nous soyons parfaits : sinon qui prierait encore ?

Dieu nous attire à lui et nous appelle quelle que soit notre situation, et nous aime quoi que nous ayons fait. Voilà ce que les théologiens appellent la grâce. Dieu ne punit jamais : il ne peut que donner son amour.

Mais cette rencontre avec le Dieu de tout amour nous poussera alors à changer nos attitudes, nos comportements. L’expérience que nous faisons de l’amour inconditionnel de Dieu pour nous est si forte, qu’elle nous amène à vouloir être en adéquation avec ce que nous ressentons de lui.

Cela nous conduira à vouloir prendre une autre direction, à nous remettre debout pour cheminer selon ce que nous avons compris de l’appel que Dieu nous adresse.

Mais alors encore, il nous arrivera de retomber, de reprendre des chemins de traverse : dans ces moments-là, au lieu de nous désespérer, nous devons toujours nous souvenir du regard d’amour infini que Dieu porte sur nous et y puiser la force de reprendre la route dans la fidélité à l’appel qu’il nous adresse.



Aucun commentaire

  •