Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5055 réponses...

Suivez-nous !

Psaume 90,4 et Job 1,21

rape 10.11.2016 Thème : Bible: ce que disent les textes Bookmark and Share
Réponse de : Didier HalterDidier Halter

Bonjour et merci de votre question,

Les deux textes (Psaume 90,4 et Job 1,21) insistent sur la distance infinie qui sépare l’être humain de Dieu son créateur. Ils témoignent par conséquence de la radicale incapacité de l’être humain à comprendre véritablement les desseins de Dieu. Puisque d’une part, les deux ne situent pas dans un même horizon temporel, d’autre part l’Un a la maitrise de sa création, tandis que l’autre ne peut que constater cette maitrise.

Ces deux textes bibliques (avec d’autres encore) constituent une contestation radicale de la volonté humaine de vouloir maitriser sa vie, en comprendre tous les enjeux, bref d’en être le maître.

Cette radicalité peut nous choquer aujourd’hui. Elle s’inscrit dans une autre thématique qui traverse l’ensemble de la Bible, et culmine en Jésus le Christ, à savoir celle de l’alliance. Dieu est maitre de toute chose, il n’a pas besoin de l’humain pour cela ; mais, par amour, il a choisi de faire alliance avec l’humain. Il a choisi de compter sur l’humain et de l’associer à ce projet de plénitude de la création que la Bible appelle parfois Royaume de Dieu.

Ainsi face à la toute puissance divine, l’humain n’est pas une marionnette ou un élément négligeable, il est un « associé » dans une relation qui reste fondamentalement dissymétrique et donc basée sur la grâce. C’est ce que manifeste Job dans sa louange – confession de foi « Dieu a donné, Dieu a repris; que son nom soit loué ».

Je précise encore : le chiffre « 1000 » a une valeur symbolique en hébreu. Il désigne une quantité si importante qu’elle est difficilement mesurable ; bien plus qu’un chiffre arithmétique.



Aucun commentaire

  •