Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5074 réponses...

Suivez-nous !

Les récits sanglants de l'Ancien Testament sont-ils parole de Dieu?

03.11.2003 Thème : Bible: ce que disent les textes Bookmark and Share
Réponse de : Georgette GribiGeorgette Gribi

C'est vrai, certains textes de l'Ancien Testament nous paraissent inacceptables
au sein d'un livre qui est sensé proclamer la Parole d'un Dieu d'amour. Je pense
que vous posez là une question essentielle : que dit-on lorsque l'on dit que
la Bible est Parole de Dieu ?

On peut répondre en disant que ces textes nous viennent directement de Dieu,
et que nous devons donc les accepter sans discuter, à la lettre. Là, vous vous
heurtez aux textes qui dégoulinent de sang, et vous ne pouvez plus être d'accord...
je ne le suis plus non plus !

On peut aussi répondre que seuls certains textes sont importants, et sont vraiment
Parole de Dieu - en ajoutant que c'est surtout ceux du Nouveau Testament, qui
sont nettement plus sympathiques à nos yeux. Mais alors, vous vous demandez
pourquoi on a laissé ces textes sanglants dans le canon de la Bible : n'aurait-il
pas été plus simple de les évacuer ?

Si on a laissé ces textes, c'est donc qu'on les a jugés importants pour d'autres
raisons, et qu'il nous faut trouver une autre manière de comprendre ce qu'est
la Parole de Dieu. Votre dernière remarque me semble très importante : oui,
je pense aussi qu'il est très important de se rappeler que les textes bibliques ont
été écrits par des êtres humains qui ont essayé, dans un contexte donné, dans
une civilisation donnée, de parler de leur expérience de Dieu. Ce qu'ils écrivent
ne doit donc pas, à mon avis, être pris à la lettre, mais doit être considéré
comme une tentative humaine, donc limitée et faillible, de s'approcher de la
réalité de Dieu, qui dépassera toujours ce qu'un humain peut en dire.

Je vous donne un exemple : si on replace certains textes particulièrement sanglants
de l'Ancien Testament dans leur contexte historique, on se rend compte qu'ils
ont été rédigés dans une situation très difficile, durant laquelle le peuple
d'Israël a été vaincu par les Babyloniens, a tout perdu, et a été envoyé en exil.
Dans une telle période de trouble, il devient difficile de penser son identité,
et de ne pas croire que Dieu nous a abandonnés. On a alors écrit des récits
de conquête victorieuse, pour montrer que non seulement Dieu ne nous a pas abandonnés,
mais qu'il reste plus puissant que les Dieux ennemis.

Ainsi, chercher la Parole de Dieu dans les textes bibliques, ce n'est pas accepter
sans discuter ce qui nous paraît inacceptable, mais c'est plutôt chercher à
comprendre ce que ces gens qui ont écrit ont voulu dire de Dieu. Et là, je pense
qu'il est important de ne pas vouloir tout expliquer et tout excuser : certains textes
restent choquants, et on a le droit de le penser. Les textes ne sont pas Parole
de Dieu en soi, ils le deviennent au cours de notre effort de lecture et d'interprétation...
et dans certains cas, ils ne le deviennent pas - nous n'en devenons pas pour autant
de mauvais croyants !



Aucun commentaire

  •