Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5075 réponses...

Suivez-nous !

Est-ce l'exorcisme est encore pratiqué dans l'Eglise ?

26.10.2003 Thème : Rites et fêtes chrétiennes Bookmark and Share
Réponse de : Michel CornuzMichel Cornuz
Pour être franc, votre question m'a d'abord laissé un peu perplexe, car ce sujet
est très peu abordé dans notre théologie protestante réformée. Pour moi, le
mot "exorcisme" évoque tout un univers de représentations venues tout droit
du Moyen-Age avec ses peurs, sa magie noire et ses sorcières maléfiques...

Mais, à la réflexion, je me suis dit que poser la question de l'exorcisme, c'est
d'abord poser celle de l'existence du diable en tant que personne, autrement
dit celle de Satan ou du Mal avec un grand M.

Sur ce point, les Eglises catholique et protestante ne perçoivent pas les choses
de la même manière.
Côté catholique, -d'après ce que je sais- on admet l'existence du diable et
sa capacité à "posséder" un être, même si du côté des prêtres, on se montre
d'une extrême prudence face à ces phénomènes (d'où peut-être la controverse
que vous mentionnez).

Pour la plupart des protestants, le Mal reste une notion beaucoup plus abstraite,
éloignée d'une figure telle que celle de Satan... d'où ma perplexité.
Pour moi, le Mal existe, mais ce n'est pas une présence capable de s'introduire
dans un individu ou d'habiter un lieu. C'est vrai qu'il y a, dans nos églises
protestantes, différentes manières d'apréhender cette question: dans certains
milieux protestants, on est plus réceptif à l'idée que le Malin existe. Et chaque pasteur-e
réagit en fonction de sa propre sensibilité aux problèmes qui lui sont exposés.
La tendance générale prône cependant une "extrême prudence".

Que dire alors des textes bibliques qui parlent de personnes possédées par des
démons ? En général, nous les lisons plutôt avec les nouvelles clefs de lecture
qui nous ont été apportées par la psychologie et la psychiatrie, en nous rappelant
qu'il faut certainement "traduire" les mots de la Bible en langage moderne: "possédé"
peut par exemple dire "névrosé" ou "schizophrène".

Et si une personne se croyant possédée se présente à notre porte ? Je crois
qu'en tant que protestant, on essaiera de l'accueillir, mais sans trop se soucier
de désigner son mal comme une force possédante. On essaiera plutôt de voir comment
elle peut trouver les moyens de sa guérison.

Je ne crois pas que vous trouverez dans nos églises protestantes un-e pasteur-e
"exorciste". Cependant, nous avons dans nos Eglises un ministère qui s'appelle
"Renouveau et Guérison" qui s'adresse aux personnes qui souffrent, qui sont
confrontés à la dépression et à la maladie. C'est avant tout un ministère d'écoute
et d'accompagnement. Les pasteurs pratiquent parfois l'imposition des mains
sur les personnes qui le souhaitent. Tout cela n'a cependant rien à voir avec
une forme quelconque d'exorcisme...

Au fond, j'aimerais bien savoir pourquoi vous posez la question: Par simple
curiosité ? ou parce qu'elle vous touche de manière personnelle ? ou pour l'un
de vos proches ?
En tous cas, si vous avez envie de préciser votre question, n'hésitez pas !



Aucun commentaire

  •