Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5074 réponses...

Suivez-nous !

Qui sommes-nous?

20.10.2003 Thème : Bible: ce que disent les textes Bookmark and Share
Réponse de : Michel CornuzMichel Cornuz

Adam et Eve eurent deux fils, Caïn et Abel. Caïn tua Abel, puis prit femme et,
tous deux, eurent des enfants. Où donc trouva Caïn sa femme et quels étaient
les parents de la dite femme ? Ce récit est-il crédible ? Quel est le but de
ce récit ?
Les onze premiers chapitres de la Genèse comprennent ce que l'on appelle un
récit des origines. Pris à la lettre, ces textes présentent des incohérences,
des bizarreries comme celles que vous relevez à propos de Caïn et de sa femme
sortie de nulle part. Alors quelle crédibilité et quel but?
Ces récits ne relèvent pas de la science au sens où nous l'entendons aujourd'hui,
qui explique, démontre, décrit des événements dans une suite logique et rationnelle.
Inutile de chercher absolument à les faire coïncider avec les données scientifiques
sur l'origine du monde, ou de vouloir réduire leurs aspérités.
Ces récits appartiennent au langage du mythe, dont la portée est de mettre en
évidence ce qui fait le fond de la vie et de l'expérience humaines. Ces textes
sont crédibles pour comprendre ce qui caractérise l'être humain, vous, moi.
Quelques exemples. Le récit du jardin d'Eden montre l'homme et la femme tentés
de dépasser leur condition de créature en refusant toute limite et la relation
que Dieu leur offre. Pour quelles conséquences? Caïn fait la douloureuse expérience
de la différence et, ne parvenant pas à la surmonter, tue son frère. Une autre expérience
humaine fondamentale. Même si elle ne mène pas toujours au meurtre, cette violence
est en nous. A Babel, les hommes sont tentés par la folie totalitaire, encore
une manière de se prendre pour des dieux avec les conséquences que l'on sait et
dont l'histoire témoigne.
Dans tous ces récits l'homme est présenté dans son ambiguïté, capable du meilleur
et du pire. Ce qui frappe c'est que Dieu ne lui retire jamais sa tendresse:
avant de chasser l'homme et la femme du jardin il les habille de tuniques de
peau (3,21). Au front de Caïn il met un signe qui le protégera dans son errance
(4,15). Avec Noé, il recommence sa création et conclut une alliance indéfectible
avec l'homme. En brouillant les langues à Babel, il préserve les humains de
concevoir des projets excessifs.
Un regard attentif porté sur ces textes nous aide à comprendre qui nous sommes.
C'est leur but et leur crédibilité, existentiels plus que scientifiques.
C'est à cet être humain que Dieu offrira sa bénédiction en Abraham, la libération
d'Egypte et l'alliance au Sinaï. Enfin, il lui donnera sa grâce en Jésus-Christ.
Tout cela est dit à grands traits, mais pour aller plus loin je vous signale
un excellent ouvrage de vulgarisation: Samuel Amsler, le secret de nos origines
(étrange actualité de Genèse 1-11), Editions du Moulin, 1993.




Aucun commentaire

  •