Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5074 réponses...

Suivez-nous !

Est-il possible de se marier avec un darbyste?

titititus 17.03.2011 Thème : Vie affective: les relations humaines Bookmark and Share
Réponse de : Michel CornuzMichel Cornuz

Bonjour,

Sur notre site, il y a eu déjà le témoignage d'une jeune femme qui a épousé un ancien darbyste et qui dit ses difficultés. Je vous la mets en copie en bas de cette réponse.

Il me semble que vous y trouverez les éléments de réponses à vos interrogations. Tout dépend de l'emprise familiale chez votre ami. En effet, en faisant le choix de vous épouser, il risque d'être exclu de sa famille, et cela peut être très douloureux. Est-il prêt , êtes-vous prêts à faire ce choix radical? 

Question

Peut-on faire sa vie avec un "ancien" darbyste? Cela va bientôt faire quatre ans que je suis avec mon ami et à peut près le même temps qu'il a fait le choix de quitter sa famille pour être avec moi... J'ai longtemps pensé qu'il m'importait peu l'avis de sa famille et que nous serons plus fort tous les deux face à eux... Je ne peux décrire tout ce que nous avons du endurer, mais je me pose aujourd'hui beaucoup de questions: - Peut-il vraiment arriver à sortir de la communauté des Darbystes? - N'y a t-il pas un risque qu'il y retourne un jour? (je sais que moi aussi je serai accueilli à bras ouverts mais il n'en ai évidemment pas question). Ses parents et toute sa famille affirment qu'il reviendra que ce soit dans 5,10, ou 30 ans... - Comment peut-on envisager de vivre normalement tout en ayant constamment l'emprise de tout la famille? Pression du père, de la mère, frère, soeur, cousin...!! (et la place des futurs enfants là dedans...) Bref, je suis de plus en plus sceptique au devenir de notre couple qui a subit pour l'un d'entre nous un beau "lavage de cerveau" et qui vit dans une crainte permanente vis-à-vis de sa famile

Postée le 24-09-2010 par :

Réponse

par mcornuz

Bonjour,

 Votre question témoigne d'une grande souffrance, et je comprends bien votre perplexité et vos interrogations, car il est très difficile pour votre conjoint de quitter un milieu si fermé et douloureux d'être ainsi séparé de sa famille qui exerce un ostracisme religieux...

L'essentiel me semble de pouvoir parler avec lui de son choix de vie et des implications que cela a déjà provoqué. Il est important aussi qu'il ne "culpabilise" pas et qu'il ne prenne pas "sur lui" l'éloignement vis à vis de sa famille en s'en sentant responsable, alors qu'elle est une conséquence d'un manque de tolérance de type sectaire de la part de sa famille! Et donc qu'il accepte la rupture de fait d'avec sa famille, rupture qui ne vient pas de sa part...Il me semble que c'est important pour que vous puissiez poursuivre votre chemin ensemble, sans qu'il se sente tiraillé...Et c'est évident que la famille va toujours essayer de le faire revenir en le culpabilisant... Votre conjoint doit être très fort (et clair dans ses convictions) pour résister à une telle pression... Le cas échéant, si vous avez l'impression qu'il se sent pris en tenaille entre deux pressions contradictoires : la famille d'un côté et vous de l'autre, et qu'il est difficile d'en parler, ce serait bien d'aller voir ensemble un conseiller conjugal qui vous aide à démèler la situation et à votre mari à faire un choix clair.

Je pense aussi qu'il est important de ne pas fonctionner seulement "en couple", mais qu'il vous faut créer un nouveau cercle de vie autour de vous et privilégier des amitiés qui donneront à votre conjoint une nouvelle dimension "familiale"; si vous êtes engagés religieusement, l'engagement actif dans une Eglise peut aussi être une aide pour découvrir qu'il y a des communautés ouvertes, fraternelles, qui permettent à leurs membres de s'épanouir, comme une sorte de contre-poison à l'esprit sectaire!

  Tout cela, et vous le savez déjà, demande du temps...Je vous souhaite d'avoir cette patience et compassion nécessaires pour la poursuite de votre vie de couple.



Commentaires

  • reussavel31.07.2011
    Bonjour, Elevé dans le foi chrétienne darbyste, ayant une épouse catholique, marié dans une église baptiste, trois enfants baptisés (2 luthériens et 1 calviniste)...je peux témoigner que l'essentiel est l'amour entre vous et quel foyer vous voulez fonder. A vous de construire et de maintenir. Bien à vous,