Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5073 réponses...

Suivez-nous !

Y a-t-il deux manières de comprendre la morale biblique?

vinnie2k 16.07.2011 Thème : Bible: ce que disent les textes Bookmark and Share
Réponse de : Maurice GardiolMaurice Gardiol

Il y a lieu me semble-t-il de distinguer les paroles ou les enseignements qui portent sur des valeurs fondamentales de ceux qui contiennent des législations ou des règles forcément marquées par le contexte social et religieux d'une époque.

Ces lois ou ces règles doivent toujours être considérées comme la manière qu'une communauté trouve, dans un temps et dans un espace donné, de se donner une possibilité de vivre ensemble et de préserver le bien commun. Mais les choix qui sont fait pour traduire dans le quotidien des valeurs ou des croyances doivent régulièrement, au nom de ces mêmes valeurs, être évaluées, voire remises en question. Non pas pour se conformer à une mode passagère, mais parce que ces valeurs ne se réduisent pas à ces lois ou à ces règles.

C'est ainsi qu'il faut relire et comprendre les paroles de Jésus dans son sermon sur la montagne (Matthieu 5). Et ne croyons pas que cette attitude serait moins exigeante que celle qui consiste à vouloir appliquer la loi à la lettre. A titre d’exemple rappelons-nous ce que Jésus dit à cet endroit (Mt 5.44-45) concernant l’amour du prochain :

« Vous avez entendu qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien! moi je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour vos persécuteurs, afin de devenir fils de votre Père qui est aux cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. »



Commentaires

  • cornflakes19.07.2011
    bonjour à tous, Je pense aussi qu'on ne peut pas mettre tous les versets bibliques sur le même plan ! Outre le caractère différent des textes, selon qu'il s'agit de récits, documents règlementaires, prières collectives, poésie etc, marqués par l'époque et le contexte, on voit bien qu'il existe une évolution des mentalités. Et le passage de l'Ancien Testament au Nouveau apparait crucial (sans mauvais jeu de mots...), Jésus subvertissant, inversant même bien des valeurs. C'est d'ailleurs en partie pour ses nouvelles façons de voir et de comprendre Dieu qu'il a été mis à mort, non ? Il me semble donc qu'un Chrétien doit lire la Bible à la lumière des Evangiles. C'est du moins ainsi que je comprends le message selon lequel Jésus vient non pas abolir mais accomplir la Loi et les Prophètes. Bien cordialement.