Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5073 réponses...

Suivez-nous !

Titre par default

hmaire 09.07.2011 Thème : Bookmark and Share
Réponse de : Daniel GuexDaniel Guex

L'EERV n'est pas un CLUB dans lequel on s'inscrit et se désinscrit. Elle se présente comme une Eglise ouverte à tous. Elle ne détient pas de liste de "membres". En ces circonstances, la question d'en "démissionner" ne saurait se poser en ces termes.

Quant au registre de baptême, il est simplement là pour témoigner que la personne inscrite a bel et bien été baptisée. Bien sûr, formellement, on peut toujours biffer une inscription, en ajoutant une note dans la marge. Mais théologiquement, le baptême est un acte unique et définitif. Il ne saurait donc être "défait".

Cette question est souvent posée par des personnes qui se sont décidées pour un autre chemin. (incroyance, autre religion ou autre mouvement spirituel). Leur souci de loyauté les honore, mais de son côté, par sa pratique, l'Eglise délivre le message  suivant: "Vous êtes libres de vos choix, mais sachez que si vous revenez sur vos pas, votre place est là, sans condition".

 



Commentaires

  • cornflakes19.07.2011
    Bonjour, Moi non plus je ne suis pas très clair avec la notion de baptème ! En effet, la plupart des dénominations chrétiennes reconnaissent bien un seul baptème, qu'elles placent donc au dessus de l'appartenance à une communauté déterminée. néanmoins, de nombreuses communautés d'essence protestante ne reconnaissent pas le baptème d'enfant et exigent de leurs membres qu'ils soient rebaptisés. Les Catholiques lient le baptème à un complément indispensable, appelé confirmation, qui doit être administré par un Evêque à une personne adulte ou du moins adolescente. Je ne parle pas du fameux "baptème du saint-esprit" que d'autres communautés considèrent comme le nec plus ultra, renvoyant le baptème d'eau à l'age de pierre ou presque !!! Alors acte unique et définitif ? Importance d'un registre affiliant un bébé à une communauté précise ? Vraiment, tout cela est assez confus à mes yeux. Bien cordialement.