Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5074 réponses...

Suivez-nous !

Les femmes chrétriennes ne devraient-elles pas porter le voile ?

Jean 3:16 14.08.2012 Thème : Bible: ce que disent les textes Bookmark and Share
Réponse de : Jean-Denis KraegeJean-Denis Kraege

Le texte auquel vous faites allusion se trouve dans I Corinthiens 11 (versets 5 et 13 en particulier). Or tout ce début du chapitre 11 est très confus. Il semble qu'il y ait eu une coutume imposée dans les Églises (héritée du monde juif ?), selon laquelle, dans les assemblées - et nulle part ailleurs -, les femmes devaient être voilées. Pourquoi ? Afin de bien montrer la différence entre les hommes et les femmes, étant entendu que les femmes sont essentiellement différentes des hommes. Pourquoi le problème se posait-il ? Ce que l'on suppose, c'est que certaines femmes qui prenaient la parole dans les assemblée pour prier et prêcher (prophétiser) exigeaient l'égalité avec la hommes et laissaient tomber le voile.
L'apôtre cherche alors des arguments et réfléchit à haute voix ou en tout cas la plume à la main. Il fait allusion à l'idée alors répandue de hiérarchie des êtres (7), à Genèse 1-2 (8-9), à une mystérieuse protection contre les anges maléfiques (10). Mais en 11, il se reprend. « Tout ce que je viens de dire ne tient pas la route » semble-t-il se dire à lui-même ! La femme et l'homme sont interdépendants (11) et l'argument selon lequel l'une est tiré de l'autre ne joue pas (12). Nous avons là quelque chose qui ressemble à ce qu'il écrira au Galates : « Il n'y a plus ni homme, ni femme, car tous vous êtes un en Jésus-Christ » (3.28). Puis Paul en revient à des arguments faible, comme la convenance (13), la nature (14-15) pour finir abruptement sur un argument d'autorité : on n'a pas l'habitude dans les Églises d'accepter la contestation ! Visiblement Paul s'est rendu compte qu'il n'arrivait pas vraiment à argumenter sur ce sujet. Il impose sa décision, à savoir de suivre la tradition.
La différence est grande avec les mondes juif et musulman. La femme ne doit pas ici porter constamment le voile. De plus l'apôtre ne donne pas un mot d'ordre absolu. Il prend une décision pour éviter les dissensions dans les Églises sur un sujet de finalement peu d'importance. L'absence de dissensions et beaucoup plus importante que la question voile ou pas de voile. Que le sujet soit léger, les hésitations dans l'argumentation le disent assez. On ne va donc pas tirer une loi éternelle pour les Églises de réflexions brouillonnes et circonstancielles de l'apôtre ! On ne va pas non plus absolutiser un texte qu'un autre texte (Galates 3.28) contredit et que la logique de la foi chrétienne contredit aussi.

Au sujet de la virginité perpétuelle de Marie, je vous propose de reposer la question sur questiondieu.com, car cela mérite une réponse aussi longue que celle que vous venez de lire !



Aucun commentaire

  •