Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5070 réponses...

Suivez-nous !

Dieu et la science: quels rapports ?

Flory muamba 10.01.2013 Thème : Bookmark and Share
Réponse de : Jean-Denis KraegeJean-Denis Kraege
1. A mon sens la science ne rencontre pas Dieu. La science décrit, en effet, la réalité de ce monde-ci à laquelle Dieu n'appartient pas. Dieu, personne ne l'a jamais vu affirme l'évangile de Jean (1.18). Or la science ne peut s'intéresser qu'à ce qui se « voit » ou pour le moins ce qui se donne à connaitre au travers d'une évidence. Dieu, l'Absolu, l'Ultime échappe complètement aux investigations de la science qui ne peut saisir que le relatif et l'avant-dernier.
2. Tout dépend ce que vous appelez le spiritualisme. En philosophie on appelle ainsi la pensée d'un Bergson. Elle postule qu'il existe des forces spirituelles qui mettent en mouvement la réalité (« évolution créatrice »,« élan vital ») et qui ne sont pas complètement accessibles à la science, mais qui sont accessibles à la spiritualité, laquelle complète heureusement la science. Je pense personnellement qu'il y a alors non-respect de la distinction, sur laquelle repose ma réponse au point 1, entre ce qui se donne comme évidence et ce qui appartient à l'au-delà du constatable. Si on prend cette distinction au sérieux, on ne peut imaginer de continuité entre ce qui est accessible à la science et ce qui l'est à la très floue spiritualité.
3. La science apporte beaucoup au chrétien. Elle est d'abord un rempart contre la superstition et contre toutes les projections d'un certain magisme sur la réalité. La science permet ainsi au chrétien de prendre le monde pour ce qu'il est, de s'y repérer, d'en saisir la complexité, d'y discerner les vrais problèmes existentiels qui s'y posent. Elle vient ensuite remettre en question la foi lorsque celle-ci s'égare. C'est par exemple le cas lorsqu'elle prétend pouvoir prouver rationnellement l'existence de Dieu. C'est aussi le cas lorsqu'elle croit pouvoir prouver sa valeur par des miracles... Elle offre enfin des armes intéressantes et fort utiles pour établir puis comprendre les textes bibliques qui – faut-il le rappeler?- appartiennent à la littérature universelle


                


Aucun commentaire

  •