Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5072 réponses...

Suivez-nous !

L'amour du prochain est-il remis en question par l'existence de grands artistes narcissiques ?

Theo34 10.01.2013 Thème : Éthique: choix, responsabilité, liberté et morale Bookmark and Share
Réponse de : Jean-Denis KraegeJean-Denis Kraege

Un artiste narcissique, égoïste, cupide ne peut que faire beaucoup de mal autour de lui. Ce mal, ses biographes et agiographes n'en parleront jamais. Est-ce que son grand'oeuvre fait le poids par rapport à cette masse de souffrances qu'il a créée au nom même de sa création ? Il nous est très difficile d'en juger, d'autant que nous n'aurons jamais une vision globale.
Ce que je sais par contre, c'est qu'il a existé de très grands artistes qui ont su l'être en chrétiens. Je pense à un Jean-Sébastien Bach. Ce qui le différencie d'un artiste narcissique, ce fut sa raison de vivre : transmettre par son art la parole de Dieu à son
prochain, alors que l'artiste narcissique ne veut et ne peut vouloir que se transmettre lui-même. Personnellement j'ose ne pas apprécier ou beaucoup moins apprécier quelqu'un qui n'a pour but que sa gloire personnelle, le partage de ses tourments ou de ses joies...
Je ne pense pas que le commandement (qui n'a rien d'un dogme puisqu'il est parole de Dieu) de l'amour du prochain soit donc remis en question par l'existence d'artistes de renom et narcissiques. Au contraire, ce commandement est avec le premier – aimer Dieu de tout son être – le critère qui nous permet de juger de la valeur d'une œuvre d'art comme de beaucoup d'autres choses.
Vous me rétorquerez qu'il s'agit d'aimer son prochain
comme soi-même. D'accord, mais le propre du narcissisme, c'est de ne s'aimer que soi-même et pas l'autre pour ne pas parler de Dieu.




Aucun commentaire

  •