Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5066 réponses...

Suivez-nous !

Suis-je encore chrétien?

SAXOTEN 27.03.2013 Thème : Christianisme et autres religions Bookmark and Share
Réponse de : Heinz BirchmeierHeinz Birchmeier

Bonjour.

Je voudrais d'abord vous remercier pour la réponse lucide que vous donnez à votre question « Pour moi, qui est le Christ ? ». Il n'y a pratiquement pas un seul mot que je n'aurais pas pu écrire moi-même. Le concept de « Dieu incarné » est en effet inacceptable. Il y a bien eu incarnation, mais c'est celle du « logos » de Dieu, que le prologue de Jean traduit par Parole ou Verbe, mais que je préfère appeler la « logique de Dieu » ou le projet de Dieu. Cette logique de Dieu est là dès le commencement, et elle s'est incarnée dans l’homme Jésus de Nazareth, devenu porteur de l'Esprit de Dieu à son baptême, tout en restant pleinement humain, comme vous le dites. Ce logos de Dieu, ce « Christ universel » peut chercher à s'incarner dans d'autres cultures et tradition. Pour nous, il a été révélé au mieux dans la personne de Jésus..

Comme vous, la dérive de la théologie chrétienne initiée au Concile de Nicée et imposée de force me reste aussi au travers de la gorge. Sa christologie a faussé toute l'histoire de l'enseignement de l'église, qui ne commence seulement à s'en dégager, même si elle reste la doctrine officielle de l'église catholique. Dans le courant du 20ème siècle, la plupart des théologiens s'en sont pourtant dégagé, les protestants mais aussi des catholiques tels que Hans Küng, et bien d'autres, fruits de Vatican 11. Ils ont hélas été depuis muselés par leur hiérarchie.

C'est la nature même de l'évangile de poser d'appeler questionnements.. On ne peut le lire et le relire qu'en arrêtant jamais de le mettre en question, car on est encore loin d'avoir découvert toutes se richesses et surtout ce qu'il a à nous dire dans les contextes successifs dans lesquels nous vivions.



Aucun commentaire

  •