Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5075 réponses...

Suivez-nous !

Porter plainte contre ses parents

titefille 14.05.2013 Thème : Éthique: choix, responsabilité, liberté et morale Bookmark and Share
Réponse de : Daniel NeeserDaniel Neeser

Quelle souffrance derrière cette question ! et que de questions qui se posent pour moi : Quand a eu lieu cette tentative ? Est-ce que cette violence est ancienne, remonte-t-elle à votre enfance ? Vos parents ont-ils été autrement violents contre vous ? Et, dans votre famille, y a-t-il eu des personnes qui ont pris votre défense ?

Si vous posez la question sur un site chrétien, c’est peut-être que vous pensez qu’on doit (tout) pardonner ou qu’un enfant doit aimer ses parents, même s’ils lui font ou lui ont fait du mal. Il est vrai que la bible dit « Tu honoreras ton père et ta mère » (Exode 20,12). Mais savez-vous que le mot honorer vient d’un verbe qui veut dire donner du poids à ce qui en est digne, à ce qui est beau et glorieux ? Votre question dit que vos parents ont essayé de vous tuer : cela n’est ni digne, ni honorable. Ils ont manqué à leur rôle de père et de mère, l’ont perverti. Vous avez donc le droit de ne pas aimer ces parents-là. La bible dit aussi d’aimer son prochain comme soi-même, mais, dans la bouche de Jésus, le prochain qu’on doit aimer, c’est celui ou celle qui s’approche de moi pour me faire du bien quand je suis blessée et pas pour me tuer. Lisez la belle histoire d’un voyageur attaqué et laissé pour mort dans l’évangile de Luc, chapitre 10 dès le verset 25.

NE PAS RESTER SEULE

Votre question dit que vous avez un ou des frères et sœurs et qu’ils sont aussi été menacés. Pensez-vous en parler avec eux, leur demander conseil, ou l’avez-vous déjà fait ? Ou alors à une grand-mère, un grand-père si vous pouvez avoir confiance en eux ? Ou encore à une amie ?

 PARLER 

Car ce qui compte maintenant pour vous, c’est vous ! Votre dignité, votre vie et votre avenir. Or, pour cela, il vous faut oser parler. C’est ce que vous faites sur ce site. Bravo !  Ca n’a pas dû être facile !

Dire qu’on a mal, qu’on a eu peur, qu’on aimerait que quelque chose qui s’est passé ne se soit jamais passé, est très important. Cette parole, vous pouvez la confier à Dieu dans la prière : « Dieu, mon Dieu, j’ai mal, j’ai eu mal, écoute-moi ! Mes parents m’ont fait mal, ils ont voulu me tuer, viens à mon aide ! Enlève de moi le mal, la  peur qui m’habite et guéris-moi. Amen ! »

 PORTER PLAINTE

Ce pourrait être la suite logique de votre parole. Porter plainte, c’est se confier à d’autres, demander justice, ce n’est donc pas « mal ». C’est demander à être reconnue comme victime et digne d’être défendue. Peut-être n’avez-vous jamais été défendue ?

Porter plainte est donc juste et pas contre Dieu ni contre la foi. C’est vrai que c’est une décision grave, pas facile à prendre et que, si vous le faites, cela sera peut-être douloureux et long : vous devrez parler à des inconnus, leur confier des choses intimes, mettre en cause votre père et votre mère, peut-être aussi d’autres personnes de votre famille.

Vous vous demandez peut-être aussi quelles seront les conséquences pour vos parents s’ils passent devant un juge et un tribunal. Je ne le sais pas mais je sais que, s’ils sont condamnés, par exemple à aller en prison, ce n’est pas vous qui les y envoyez, mais le juge. Vous aurez besoin, là aussi, de quelqu’un de confiance pour aller jusqu’à un jugement. Là encore, ne restez pas seule ! Trouvez quelqu’un à qui vous pourrez dire vos doutes, vos peurs, peut-être votre envie de renoncer. Ne restez pas seule !

 Pour finir cette réponse, je vous indique quelques psaumes de la bible qui sont un cri vers Dieu et un appel à la justice : 70, 71,  130, 140 et suivants. Courage!

 

 



Aucun commentaire

  •