Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5073 réponses...

Suivez-nous !

Se passer de Dieu et mettre l'homme au premier plan ?

einstein42 17.05.2013 Thème : Théologie et Philosophie Bookmark and Share
Réponse de : Jean-Denis KraegeJean-Denis Kraege

Le christianisme s'oppose effectivement au culte de l'humain au nom du culte rendu à Dieu seul. Vous pouvez trouver cela vieux-jeu, dépassé par l'état actuel de la culture. Mais considérez un tout petit peu ce qui se passe lorsqu'on rend un culte à l'humain. Si c'est humain, c'est soi-même, on s'élève au rang d'absolu, ce que l'on n'est pas. Je suis, en effet, un être limité, qui ne sait, par exemple, pas tout, ne peut pas tout comprendre, ne peut pas réfléchir en plus de trois dimensions... Je puis alors me dire qu'il faut rendre un culte à autrui. Là aussi autrui est à terme décevant. Il est relatif et non absolu. Pour être objet d'un culte non décevant, il lui faudrait être absolu. Il est, par exemple, versatile. Et, comme moi, il est limité en ce qui concerne l'accès à la vérité. Est-ce alors l'humanité à laquelle il faut rendre son culte ? Pourtant l'humanité, qui est certes capables de très nobles réalisations, est aussi constituée d'individus qui sont les seuls animaux à détruire leur semblables sans aucune nécessité absolue, qui sont seuls capables de détruire l'équilibre écologique de la planète qui les héberge sans qu'il semble possible de les arrêter, qui sont en train de se suicider en tant qu'espèce et de faire périr bon nombre d'autres espèces en même temps... Personnellement je me refuse donc à rendre un culte et à moi-même et à autrui et à l'humanité. Par contre je choisis de me mettre au service d'un Dieu qui m'invite à participer très humblement à Sa lutte contre le mal, que celui-ci soit de la responsabilité de l'humain ou qu'il soit naturel. Au service de l'absolu, je pense possible d'alors lutter un petit peu pour le mieux être de l'humanité, de mon prochain comme de moi-même.





Aucun commentaire

  •