Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5066 réponses...

Suivez-nous !

Le christianisme permet-il de défendre n'importe quelle vérité en matière de politique ?

Theo34 21.05.2013 Thème : Politique et convictions Bookmark and Share
Réponse de : Jean-Denis KraegeJean-Denis Kraege

D'abord les textes sacrés auxquels vous faites référence et auxquels se réfèrent effectivement des doctrines contradictoires sont pluriels. Tel théologien marxiste s'inspirera de tel texte que ne citera jamais un défenseur chrétien de l'extrême droite et vice versa.
La Bible n'est donc pas sacrée en elle-même, au sens où elle donnerait accès à la vérité. Laissons cela au Coran – et encore lorsqu'on veut bien ne pas voir les évolutions qu'il contient. La Bible n'est sacrée – c'est-à-dire « mise à part » pour le service de Dieu – que parce qu'elle seule donne accès à la vérité qui est en son centre : Jésus-Christ.
Cette vérité est donc une personne, pas un corps de doctrines disparates. Là on peut espérer davantage d'unité. Mais la personne et l'enseignement de Jésus sont sujets à interprétations diverses, me ferez-vous remarquer. C'est vrai. Pourtant puisque la vérité est UNE personne, cela signifie qu'elle n'est pas plurielle, mais une. C'est nous qui ne la comprenons pas vraiment, qui n'en gardons que certains aspects pour en laisser tomber d'autres, qui grossissons certains aspects qui nous plaisent davantage que d'autres...
Or, puisque la vérité est fondamentalement une, il convient de dialoguer avec les autres chrétiens (et non-chrétiens) pour rectifier le tir et avancer vers cette vérité que nous ne possédons jamais, mais qui a certains instants nous possède.
Et puisque vous posez la question de la vérité en termes de vérités politiques, il sera intéressant de montrer qu'il est impossible de défendre un système politique quelconque au nom de ce que nous pouvons savoir de la vérité-Jésus-de-Nazareth à laquelle nous n'avons accès que par les Écritures. C'est déjà un pas de fait qui renvoie dos-à-dos toutes les interprétations que vous citez et qui demande de chercher ailleurs la solution à nos problèmes d'organisation politique : non dans un système ou un autre, mais dans la transformation du cœur des individus...



Aucun commentaire

  •