Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5068 réponses...

Suivez-nous !

La plupart iront-ils en enfer et tous n'ont-ils pas les mêmes chances de devenir croyants?

Dephi08 15.08.2014 Thème : Vie, mort et après Bookmark and Share
Réponse de : Jean-Denis KraegeJean-Denis Kraege

Vous savez bien des choses que je ne sais pas. Vous savez en particulier que la plupart iront en enfer ou que nous ne naissons pas tous avec les mêmes chances de devenir chrétiens. J'aimerais reprendre ces deux points.

La Bible ne nous dit rien de précis sur l'enfer, ni sur ceux qui y iraient ou n'y iraient pas. L'enfer au sens d'un lieu où les méchants iraient expier éternellement leurs fautes n'a rien à voir avec le christianisme. Certains textes nous parlent par contre de l'étang de feu et de soufre qui est la seconde mort dans laquelle seront jetés ceux qui ne se trouvent pas inscrits dans le livre de vie (Apocalypse 20.14-15). D'autres textes nous disent que seules nos oeuvres mauvaises seront détruites et que notre personne sera sauvée « mais comme on l'est au travers du feu » ( I Corinthiens 3.12-14) Enfin en Actes 24.15, on parle d'une résurrection des justes et des injustes sans qu'il soit question de jugement et d'élimination des injustes. On pourrait encore citer quelques autres textes. Reste que nous n'avons aucune précision sur qui sera jugé positivement ou non. Dieu fera-t-il grâce à tous ? Aux croyants seulement ? Dieu n'a pas jugé bon de nous le révéler en Jésus. L'important est que, ayant entendu l'invitation à vivre de sa grâce, nous lui fassions une totale confiance et nous mettions dès maintenant à vivre autrement.

Quant à nos chances de devenir chrétiens, je ne pense pas non plus que nous puissions savoir quoi que ce soit à ce propos. L'important est, lorsque nous avons entendu parler de ce que Dieu a fait pour nous en Jésus, de le prendre au sérieux, de mettre notre confiance en cette parole scandaleusement renouvelante. Notre responsabilité est alors de faire connaitre cette parole à un maximum de personnes autour de nous comme au loin de sorte que personne ne puisse s'excuser de ne pas avoir entendu parler de la bonne nouvelle. A nous de donner à chacun sa chance de suivre Jésus.
Que, par ailleurs la vie soit dure, c'est certain, mais tout dépend de notre attitude à son égard. On peut se plaindre à n'en plus finir de cette dureté ou l'accepter comme le lieu du joyeux combat qu'il nous est donné de mener avec Dieu contre le mal.



Commentaires

  • Noah Mutijima 19.02.2015
    Je ne pourrais répondre qu'à la dernière question. Je suis un ados qui vient d'une famille chrétienne, mes parents m'ont amené à l'église depuis mon plus jeune âge. Pourtant, par expérience personnel, je peux te dire que ce n'est pas parce que tes parents sont sauvés que tu l'es automatiquement. En effet, j'ai même remarquer que si tu ne connaissais pas Dieu avant et que tu ne venais pas d'une famille chrétienne, tu avançais plus vite encore dans ta foi car pour quelqu'un d'autre venant d'une famille chrétienne cela as pu devenir une habitude. Donc pour moi, à partir du moment où tu entends parlé de JESUS, c'est à toi de croire ou de ne pas croire. Et pour une personne ayant vécu dans l'église, il arrive toujours un moment où tu doutes et t'éloigne de Dieu. En espérant t'avoir aidé.
  • Noah Mutijima 19.02.2015
    Et je suppose que si tu n'as pas entendu parler de JESUS avant, tu seras jugé suivant tes actes.