Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5073 réponses...

Suivez-nous !

Prier avec les autres

Mary 10.11.2014 Thème : Spiritualité et prière Bookmark and Share
Réponse de : Didier HalterDidier Halter

Bonjour Mary,

Une vie de prière est une vie remplie de l’intérieure, parce que constamment reliée à la source.  Mais c’est aussi une vie qui se heurte à des difficultés et celle que vous relevez dans votre message est bien réelle. Elle peut arriver à de nombreux croyants.  Comme vous l’écrivez vous-même, vous n’êtes certainement pas la seule à qui cela arrive.  Permettez-moi de faire ici trois remarques qui, je l’espère, pourraient vous aider.

Tout d’abord, vous est-il arrivé de prier pour votre prière avec les autres ? Avez-vous essayé de confier cette question à Dieu ?  Il est capable de vous suggérer des chemins, sans doute assez inattendus au premier abord, pour surmonter ce blocage qui manifestement vous fait souffrir ou tout au moins vous ennuie.

Ensuite, avez-vous tenté de parler de ce blocage avec les gens qui vous entourent  dans un culte ? Je ne veux pas dire qu’il faille les déranger durant le culte même, mais sans doute y-a-t-il dans votre Eglise un moment, avant ou après le culte, où il pourrait être possible de partager cette difficulté. L’amour de Dieu pour vous se manifeste aussi dans le fait qu’il vous fait don de frères et sœurs dans la foi qui peuvent devenir autant de ressources pour votre vie spirituelle que vous l’êtes certainement pour elles ou eux.  Le plus difficile dans un blocage spirituel, ce n’est pas tant de trouver la solution que d’oser exposer ce blocage à son entourage. Là aussi, de manière parfois surprenante, Dieu peut vous venir en aide par les frères et les sœurs qui vous entourent.

Enfin, je vous invite à réfléchir à votre positionnement dans la prière.  Celle-ci, et vous le décrivez fort bien, est bien sûr demande confiante et louange, ou pour le dire encore autrement : intercession et action de grâces. Mais elle peut devenir encore davantage : un véritable lâcher prise  où il ne s’agit plus de faire quelque chose, mais d’être devant Lui, en simplicité et en vérité. La prière est alors silence tranquille devant Celui qui nous aime. Elle est partage d’une présence mutuelle forte. C’est aussi ce à quoi l’Evangile nous invite à vivre avec nos frères et sœurs dans la foi, non pas faire quelque chose avec elles ou eux ; mais à être simplement avec elles ou eux.

J’espère que ces trois remarques pourront vous aider dans votre évolution spirituelle et vous adresse mes fraternelles salutations.

Didier



Aucun commentaire

  •