Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5070 réponses...

Suivez-nous !

Comment prier avec foi?

mehdy 01.01.2015 Thème : Spiritualité et prière Bookmark and Share
Réponse de : Matthias WirzMatthias Wirz

Prier, ce n’est pas nécessairement toujours demander quelque chose. Au contraire prier c’est s’ouvrir à une présence, celle de Dieu, qui nous met en présence aussi de tous ceux qui nous côtoient.

Ce que l’on reçoit alors, dans la prière, avant d’être des avantages pour nous-mêmes, c’est la certitude d’une présence qui colore notre existence d’une lumière nouvelle.

Comment prier avec foi, dès lors ? En étant assuré tout d’abord qu’il ne faut pas « savoir prier » pour pouvoir prier : le simple désir de prier, c’est déjà prier !

Quelques mots, voire même un simple silence en présence de Dieu, dont on a confiance qu’il vient nous visiter et qu’il est à notre écoute, est déjà une prière.

C’est l’expérience qu’a faite le prophète Élie dans l’Ancien Testament (voir 1 Rois 19,11-13). Dans un moment de grand découragement, alors qu’il avait véritablement perdu la foi, il s’arrête et veut renoncer à tout ce qui le faisait vivre. À cet instant se leva un ouragan fort et puissant qui érodait les montagnes et fracassait les rochers; mais Élie comprit que le Seigneur n'était pas dans ce vent. Après le vent, il y eut un tremblement de terre; et là encore, le Seigneur n'était pas dans le tremblement de terre. Puis il y eut un feu; mais Élie en était sûr : le Seigneur n'était pas dans le feu. Or après le feu le bruissement d'un souffle ténu, une brise légère de silence se fit sentir. Alors, en le percevant, Élie saisit que Dieu était là !

Notre foi ne se nourrit jamais de grandes manifestations surnaturelles, mais bien davantage du simple murmure, humainement inaudible, d’un souffle de silence, dans lequel Dieu se fait reconnaître…

C’est souvent l’expérience même du silence méditatif, d’une prière sans mots, où Dieu est présent même si nous ne le savons pas sur le moment, qui fait grandir en nous la foi, la perception que Dieu nous écoute, qu’il est proche de nous.

Cette foi, même toute petite, allume en nous une ardeur qui nous pousse à reprendre toujours à nouveau la prière, pour alimenter constamment foi toujours vacillante.

 



Aucun commentaire

  •