Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5073 réponses...

Suivez-nous !

Comment concilier Dieu et les méthodes apportant le bien-être?

vincent132 20.02.2015 Thème : Maladie, souffrance et santé Bookmark and Share
Réponse de : Jean-Denis KraegeJean-Denis Kraege

Si je vous comprends bien vous êtes tendus entre votre relation à Dieu par l'intermédiaire de Jésus-Christ et votre relation à ce que j'appellerai le monde naturel. L'hypnose, la relaxation, la sophrologie me semblent, en effet, avoir en commun de vouloir résoudre des problèmes personnels en agissant sur notre corps.
La première chose à dire avec force à ce sujet, c'est que notre relation à Dieu et notre relation au monde naturel ne sont pas exclusives l'une de l'autre dans la mesure où, en christianisme, Dieu est reconnu comme créateur de la nature qui est déclarée bonne. On ne peut toutefois en rester là. Car il y a pour vous, comme pour beaucoup d'humains, un problème au point de rencontre de ces deux relations. Or, s'il y a tension entre ces deux relations qui nous constituent, c'est que nous avons tendances à leur accorder à toutes deux la capacité de nous apporter la félicité, le bonheur, l'harmonie, la santé... et que pourtant nous ne nous rapportons pas de la même manière au salut offert en Jésus-Christ qu'aux efforts à faire que nous proposent toutes les « méthodes » que vous évoquez. Le salut est à recevoir gratuitement. Les méthode sont des oeuvres qui sont susceptibles de nous apporter un mieux-être. Par ailleurs, Dieu a la prétention d'offrir quelque chose d'absolu alors que ces méthodes ne peuvent offrir que des résultats relatifs...
Comment dès lors concilier le rapport positif entre Dieu et la nature, d'une part, et l'antagonisme entre notre rapport à Dieu et celui que nous entretenons, via ces méthodes, à notre corps et à la nature, de l'autre ? Devant Dieu, je pense qu'il faut recevoir le monde naturel, notre corps etc. comme un cadeau que Dieu nous fait. Et si le traitement particulier de notre personne via notre corps et telle ou telle méthode agissant sur celui-ci possède une certaine efficacité, pourquoi ne pas aussi recevoir cette méthode comme un cadeau que Dieu nous fait ? Ainsi cette méthode n'est-elle plus une oeuvre que je fais pour me sauver, mais une grâce que Dieu me fait.



Aucun commentaire

  •