Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5070 réponses...

Suivez-nous !

Que signifie que le Christ existe en forme de Dieu?

agsti 22.02.2016 Thème : Bible: ce que disent les textes Bookmark and Share
Réponse de : Matthias WirzMatthias Wirz

Relisons le passage auquel vous vous référez : « Jésus Christ qui est de condition divine n’a pas considéré comme une proie à saisir d’être l’égal de Dieu. Mais il s’est dépouillé, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes, et a été reconnu à son aspect comme un homme » (Ph 2,6-7).
Plutôt que de parler d’« existence en forme de Dieu », qui semble bien abstrait, le texte affirme que le Christ est « de condition divine », et qu’il est « l’égal de Dieu ». Ce ne sont donc pas des spéculations philosophiques qu’il propose, mais une confession de foi inscrite dans un récit.
Oui, comme l’affirme la lettre aux Colossiens, le Christ est le « Premier-né de toute créature » (Col 1,15) : le Fils est le premier être de l’univers à avoir été engendré par Dieu ; c’est par lui et en vue de lui que toutes les choses ont été créées. Il est donc Dieu, et préexiste auprès de Dieu, dès avant la création du monde. C’est cette même réalité du « commencement », où « le Fils unique est tourné vers le sein du Père » (Jn 1,18), qu’évoque l’Évangile de Jean.
En d’autres termes, Jésus Christ est Dieu, il a la condition de Dieu, il partage la plénitude de la divinité, il jouit d’une existence glorieuse, immortelle.
Mais justement, cette condition, le Christ ne veut pas la garder jalousement pour soi. C’est ce que dit le second verset que vous citez. Au cœur du grand mystère de Dieu, le Fils a eu une pensée, un sentiment, un projet : il ne parvient pas à garder cette condition d’égalité à Dieu sans la donner, sans la partager, sans éprouver le désir que les humains participent eux aussi à sa condition divine. Il choisit alors de se faire reconnaître comme un homme. C’est le grand miracle de ce qu’on appelle l’incarnation, qui va jusqu’à faire de nous aussi, si nous croyons, des « fils de Dieu » (Gal 3,26 et 4,6).
En effet, par sa vie humaine, l’homme Jésus nous a montré qui était Dieu, il nous l’a « raconté » par ses gestes et ses paroles. Et si nous vivons comme lui-même nous en a donné l’exemple, nous apprenons nous aussi à devenir vraiment hommes, à nous aimer en plénitude, et à connaître et faire connaître ainsi le Dieu dont Jésus Christ a fait le témoignage.



Aucun commentaire

  •