Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5068 réponses...

Suivez-nous !

Raisonnablement parlant, pourquoi Jésus est-il mort?

Georges yvon-marie 25.02.2016 Thème : Jésus Bookmark and Share
Réponse de : Jean-Denis KraegeJean-Denis Kraege

Je vais essayer le langage de la raison. Celle-ci constate d'abord qu'il existe de nombreux expressions dans le Nouveau Testament pour dire le sens de la mort de Jésus crucifié. Elle constate ensuite que l'explication couramment donnée par l'idée d'expiation n'est que très peu présente dans ces multiples langages. De plus toutes les expressions pour dire cette mort ne peuvent être ramenées à l'expiation pour calmer la colère d'un Dieu déshonoré par le péché des humains. La raison constate ensuite que ce Dieu coléreux qui serait prêt à détruire l'humanité pour rétablir son honneur s'il n'avait la bonne idée d'offrir son propre fils en sacrifice ne correspond pas du tout à l'image que Jésus donne de son Père dans sa prédication. Son père, notre père est un Dieu qui pardonne, fait grâce, donne gratuitement aux bons et aux méchants, etc. Et si, dans sa prédication Jésus avait centralement annoncé qu'il vivait pour donner sa vie pour expier les fautes de ses contemporains et de l'humanité passée et avenir, on l'en aurait remercié avec un sourire narquois aux lèvres. On ne l'aurait certainement pas crucifié pour cela !
Alors pourquoi Jésus est-il mort crucifié ? Tous les langages utilisés par le Nouveau Testament peuvent par exemple être redits en terme de libération. La place me manque ici pour en faire la démonstration ! Or ce thème de la liberté ou de la libération colle assez bien avec ce que Jésus a annoncé. Jésus fut un homme libre. Il est aussi venu offrir dans ce que nous savons de son message une prise de distance marquée à l'égard des deux piliers de la société palestinienne de son temps : la loi et le culte au temple. Ce message de libération eut aussi assez rapidement un retentissement certain dans le monde païen (cf. Les lettres de Paul aux Corinthiens). Il se trouve que les contemporains de Jésus n'ont pas supporté son offre de liberté faite de la part de Dieu. Elle remettait trop de choses en question. Il fallait le faire taire, y compris parce que les occupants romains risquaient de prendre mal la chose. Jésus est donc mort pour être venu nous libérer. Il est mort pour que nous puissions être des femmes et des hommes libres.



Aucun commentaire

  •