Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5074 réponses...

Suivez-nous !

D'où vient l'appellation "protestant"?

Seryol 30.08.2018 Thème : Protestantisme Bookmark and Share
Réponse de : Didier HalterDidier Halter

Bonjour,

Il est vrai que ce mot renvoie aujourd’hui à une connotation que beaucoup jugent négatives : Mais cela ne date pas d’hier. Voici ce que le site Théovie (http://www.theovie.org/Vivre-et-agir-dans-la-foi/Un-verbe-des-sens-Protester-sauver-reformer/Protester/Espace-temps/Pourquoi-ce-nom-de-protestant ) dit à ce propos : C'est en Allemagne, en 1529, qu'on parle pour la première fois de " protestants ". Ce qualificatif est, dans un premier temps, utilisé par les adversaires de la Réforme pour désigner les adeptes de cette dernière. A cette époque, un moine allemand, Martin Luther, commence à repenser l'Eglise et à lui proposer des changements profonds. La plupart des princes électeurs (ceux qui élisaient l'empereur allemand) le suivent. L'empereur, Charles Quint, est pourtant un fervent catholique. Après avoir toléré pendant trois ans le mouvement de la Réforme, il convoque une assemblée politique où il ordonne le ralliement inconditionnel à l'Eglise catholique romaine. Les princes s'y refusent, ils " protestent devant Dieu [...] ainsi que devant tous les hommes " de leur refus d'admettre un décret qu'ils jugent contraire " à Dieu, à sa sainte Parole, à [leur] bonne conscience et au salut de [leur] âme ". D'où ce titre de " princes protestants ", donné à des non-religieux.
Ce quolibet " protestant " comporte aussi le sens littéral de l'adjectif (et plus courant à l'époque) : " proclamer, attester, faire profession ".

Un protestant est donc effectivement quelqu’un qui proteste, mais il le fait au nom de l’Evangile qu’il proclame. Aujourd’hui, il désigne les héritiers de ce mouvement du 16ème siècle qui se sont organisés en Eglise pour proclamer l’Evangile.



Aucun commentaire

  •