Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5074 réponses...

Suivez-nous !

Y a-t-il une supériorité au parler en langue ?

fanny 09.08.2012 Thème : Eglises Bookmark and Share
Réponse de : Jean-Denis KraegeJean-Denis Kraege

Attention de ne pas faire dire à la Bible ce que l'on veut ! Il s'agit de toujours replacer un texte dans son contexte ! Or que dit l'apôtre Paul aux Corinthiens dans le début du chapitre 14 de la première lettre ? Que la prophétie qui édifie le prochain est bien supérieure au parler en langue qui ne sert qu'à se construire égoïstement soi-même. Et ce texte vient juste après le chapitre 13 où Paul a rappelé que l'amour du prochain est la chose la plus importante dans la vie pratique du chrétien.
L'option des Eglises pentecôtisante est de donner leur place aux dons de l'Esprit parmi lesquels il y a le parler en langue. L'option des Églises réformées est de suivre la recommandation de l'apôtre Paul qui recommande d'accentuer la prophétie plutôt que le parler en langue. Le parler en langue n'est pas interdit dans les Eglises réformées. Il s'y pratique simplement peu. Pourquoi ? parce qu'il faudrait traduire pour que cela soit édifiant pour la communauté (cf. v.5). Autant alors adresser directement un message clair et inspiré (une prophétie : un parler devant Dieu) dans le cadre de la communauté.
On vous dira dans le monde pentecôtisant que le parler en langue est supérieur, car il contient des révélations d'une autre nature que celles, nécessairement contrôlées par la raison, du langage « clair ». C'est faux ! Le parler en langue ne sert qu'à parler à Dieu selon les termes mêmes de l'apôtre (v.2). Il ne contient donc aucune révélation pour ceux qui parlent ainsi et encore moins pour la communauté.
Selon votre demande, je vous donne ici l'interprétation d'un théologien réformé du verset qui vous intrigue. D'autres réformés pourront vous dire autrement les choses...



Aucun commentaire

  •