Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5074 réponses...

Suivez-nous !

Comment renouer avec Dieu?

irvin 12.02.2014 Thème : Spiritualité et prière Bookmark and Share
Réponse de : Matthias WirzMatthias Wirz

Bonjour Michel,

Je comprends votre sentiment, et vous assure tout d’abord de ma proximité.

Pour commencer à vous répondre, j’aimerais vous prévenir : ne cherchez pas à renouer avec Dieu seulement pour « remplir un vide » et vous consoler de la solitude que vous ressentez. Bien sûr, le Dieu des chrétiens, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, est toujours cette présence consolatrice qui nous aide à traverser nos moments de lassitude. Mais il ne se limite pas à cela ! Comme l’écrivait Dietrich Bonhoeffer, un pasteur allemand mis à mort en 1945 dans un camp de concentration, « la religiosité de l’homme le renvoie dans sa misère à la puissance de Dieu. Or la Bible le renvoie à la souffrance et à la faiblesse de Dieu ». Ce théologien allait jusqu’à dire : « Le Dieu de la Bible acquiert sa puissance et sa place dans le monde par son impuissance… »

Dieu ne se réduit donc pas à un « bouche-trous », censé corriger la défaillance humaine et obtenir un résultat là où la limitation naturelle empêche l’homme de parvenir… Dieu au contraire nous rend nous-mêmes responsables, devant lui, dans notre existence. Pour reprendre une image musicale, qui vient encore de Bonhoeffer, Dieu est cette basse continue qui soutient toujours l’accord de notre vie, quelle que soit la mélodie – triste mais souvent joyeuse aussi– que chantent provisoirement nos jours.

Cela, vous pourrez sans doute en faire l’expérience en trouvant une église où vous connaîtrez d’autres personnes qui le célèbrent semaine après semaine. Mais tentez aussi de rencontrer individuellement un pasteur ou un prêtre avec lequel vous entretenir sur vos questions : le cheminement de chaque personne est différent et il est bon qu’un accompagnant spirituel puisse vous guider dans cette recherche qui est la vôtre. Si vous voulez commencer à lire la Bible, je vous conseille l’Évangile de Marc, qui est le plus court, mais aussi le plus « simple ». Cherchez à y découvrir comment Jésus, dans sa vie et sa mort pleinement humaines, fait le récit du Dieu qui est présent auprès de chaque personne. Et au long de votre lecture (que vous pouvez découper passage après passage, dans la continuité des jours) posez-vous cette question, que le Christ lui-même vous adresse au cœur de cet Évangile : « Et vous, qui dites-vous que je suis ? » (Mc 8,29).

 



Aucun commentaire

  •