Participer ?

Participer ?

Rechercher dans 5070 réponses...

Suivez-nous !

Un chrétien se fait-il dicter sa conduite?

sogenat 30.07.2014 Thème : Spiritualité et prière Bookmark and Share
Réponse de : Matthias WirzMatthias Wirz
Bonjour,
J’ignore dans quelle Église vous pratiquez votre foi. Mais je comprends que vous ne vous sentiez pas épanouie : en effet, au lieu de vous faire goûter la « liberté des enfants de Dieu » (dont l’apôtre Paul relance la promesse en Rm 8,21), on vous soumet à toutes sortes de contraintes et d’interdictions. Or « c’est pour que nous soyons vraiment libres que Christ nous a libérés » (Gal 5,1)…
Bien sûr, la liberté qu’assure le baptême (comme celle jadis des enfants d’Israël sortis d’Égypte) est offerte en vue d’un service. Elle n’est pas synonyme de laisser-aller. Mais le service auquel ouvre la liberté des chrétiens n’a rien d’opprimant. Il doit nous permettre au contraire de grandir dans la foi, l’espérance, la charité, en les mettant concrètement en pratique.
Jamais par contre notre conduite de chrétiens ne saurait être réglementée. Certains parviennent à intégrer habilement dans leur foi (à laquelle doit certes revenir la première place) des pratiques venues d’autres religions : le yoga, que vous citez, peut en être un exemple. D’autres veulent croire aux horoscopes (bien que leur niveau de fiabilité soit le plus souvent au-dessous du seuil de l’intégrité intellectuelle). Certains encore adoptent la pratique de prière liée au chapelet ou aiment cet objet de dévotion pour la proximité de Dieu qu’il a permis à des membres de leurs famille de vivre. Pourquoi cela serait-il automatiquement en contradiction avec la foi ?
L’essentiel est de savoir à qui revient la primauté. En christianisme, elle revient à Jésus Christ, qui par sa vie et sa Parole, nous a ouverts « une loi parfaite, celle de la liberté » (Jc 1,25). Mais cela exige une certaine intelligence, et il est souvent plus facile d’interdire, voire de condamner, plutôt que de tolérer des pratiques qui sont assurément moins essentielles.
 
 


Aucun commentaire

  •